Bandundu: exploitation illégale du diamant dans une nouvelle mine à Idiofa

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Plus de trente plongeurs et creuseurs exploitent illégalement le diamant dans un nouveau site, découvert récemment dans le territoire d’Idiofa dans la province du Bandundu. L’administrateur adjoint du territoire a indiqué le samedi que le site est situé entre les villages frontaliers  de Kwilu Bawongo et Butianzim. Il a ajouté qu’une délégation de l’administration du territoire mène des enquêtes sur les lieux afin d’éviter un éventuel  conflit d’exploitation. Différentes dispositions ont été prises pour que l’exploitation du diamant dans ce site n’échappe pas au contrôle de l’Etat congolais. La suspension de l’exploitation dans ce site est l’une de ces mesures.

Ce nouveau site diamantifère est situé entre les villages frontaliers  de Kwilu Bawongo et de Butianzim, respectivement situés dans les secteurs de Kipuku et de Banga.

Différentes mesures momentanées vont réglementer l’exploitation du diamant dans le site. Premièrement, l’exploitation du diamant y est suspendue jusqu’à nouvel ordre. De plus, la délégation de l’administration du territoire qui mène des enquêtes sur les lieux, devra identifier les exploitants illicites du diamant ainsi que leurs complices. Pour l’instant, les produits non tamisés sont saisis, affirme le chef de la délégation.

Cette délégation devra aussi identifier les sites, les cadrer et transmettre le rapport  à la hiérarchie provinciale pour arriver à une autorisation d’exploitation du diamant dans ce site. Entre temps une unité de surveillance est installée sur le site.

Les exploitants venus d’autres coins de la province du Bandundu n’apprécient pas ces mesures. D’autres, par contre, estiment que ces mesures permettront à l’Etat congolais de mieux contrôler la mine.

La population d’Idiofa quant à elle se réjouit de la découverte de diamant dans leur territoire.

Jusque là, ni la quantité du diamant, ni la superficie du site ne sont connues.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner