Beni: la société civile dénonce les attaques de l’ADF-Nalu malgré la présence des FARDC

Jeunes homme armées dans le Nord-Kivu.

La coordination de la Société civile de Beni dans le Nord-Kivu s’indigne des attaques de l’ADF-Nalu contre la population. Elle demande de ce fait l’évaluation des opérations Rwenzori menées depuis trois ans par l’armée. Elles avaient pour but de combattre les forces négatives actives dans cette zone, notamment l’Adf Nalu. L’attaque la plus récente de ce groupe armé a eu lieu dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 janvier. Les hommes armés ont pillé et violé six femmes dont des mineures. Pour sa part, le commandant de ces opérations, le colonel Ruhorimbere, affirme que la capacité de nuisance de ces rebelles a été sensiblement réduite.

La société civile estime qu’il est inconcevable que la population n’ait pas retrouvé sa quiétude, après trois ans d’opérations menées par l’armée régulière.

La dernière attaque de l’Adf-Nalu remonte à la nuit de vendredi 11 au samedi 12 décembre. Des hommes armés ont fait incursion dans les localités Kiravo, Makutano et Kakwavia en groupement Bambuba Kisiki dans le secteur de Beni Mbau dans le territoire de Beni. De 19 heures à 4 heures du matin, les miliciens ont pillé une quarantaine de maisons, emportant de l’argent, des téléphones portables et d’autres biens de valeur. Par la même occasion, ils ont violé six femmes dont une mineure. La Société civile s’indigne que des hommes armés opèrent aisément dans une zone opérationnelle des Forces armées de la RDC (FARDC) :

« Notre coordination dénonce l’inefficacité de ces opérations Ruwenzori. Jusqu’à ce jour, les populations ne peuvent pas accéder à leurs champs, des personnes sont enlevées et on continue à enregistrer des pillages, des disparitions et des viols collectifs » explique les membres de la coordination de la Société civile de Beni .

Ils demandent au ministre de la défense, à celui de l’intérieur, une évaluation de ces opérations avec la société civile et les députés provinciaux.

De son coté, le colonel Ruhorimbere qui commande ces opérations pense que la capacité de nuisance des rebelles ougandais d’ Adf-Nalu actifs dans cette zone a été sensiblement réduite depuis le début des opérations Ruwenzori. Il ajoute que les FARDC poursuivent progressivement leur mission de pacifier cette zone afin que la population puisse vaquer paisiblement à ses occupations.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner