RDC: le gynécologue Denis Mukwege est rentré lundi à Bukavu

Dr Denis Mukwege, gynécologue rendu célèbre mondialement pour les soins administrés aux femmes victimes des violences sexuelles dans les provinces du Nord et Sud Kivu en RDC. Photo droits tiers

Exilé en Belgique en octobre 2012 après une tentative d’assassinat, le gynécologue Denis Mukwege est rentré ce lundi 14 janvier à Bukavu. Des sources concordantes affirment qu’à son arrivée à l’aéroport de Kavumu, le médecin-directeur de l’Hôpital de référence de Panzi a été accueilli par le gouverneur de province Marcellin Cishambo.

Une foule nombreuse a accueilli le médecin avec des cris de joie à l’hôpital de Panzi où le personnel et les patients l’attendaient, visiblement émus.

Des membres des ONG et des associations locales et nationales se sont également précipitées à l’établissement hospitalier.

Des femmes, venues nombreuses accueillir le gynécologue, ont déclaré vouloir le retour de la paix dans l’Est de la RDC. Certaines ont même déclaré vouloir assurer elles-mêmes la sécurité du docteur Mukwege.

La Monusco a apporté son concours pour sécuriser le retour du médecin à Bukavu.

Selon un communiqué publié le lundi, la mission onusienne s’engage à apporter, dans les limites de ses moyens et de son mandat, toute l’assistance nécessaire au docteur Mukwege en vue de lui permettre de continuer son important travail.

Dans le même communiqué, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC, Roger Meece, a salué le retour à Bukavu du docteur Denis Mukwege dont l’action en faveur de la réhabilitation physique et mentale des femmes violées dans cette province est mondialement reconnue.

«C’est un grand jour pour les défenseurs des droits humains et spécialement pour les victimes de viol dans le cadre de conflits», a dit le patron de la Monusco dans le même communiqué.

«La décision courageuse du docteur Mukwege de revenir après l’attaque à son domicile le 25 octobre 2012 démontre son engagement et son dévouement infaillibles pour la cause des nombreuses femmes victimes de violences sexuelles recensées chaque jour dans cette province», a ajouté Roger Meece.

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC souhaite que la lumière soit faite sur l’attaque de la résidence de Mukwege et que ses auteurs soient poursuivis.

Gynécologue de formation, le Docteur Mukwege s’est fait connaître pour les soins administrés aux femmes victimes de viols dans l’Est de la RDC.

Ce traitement combine une prise en charge psychologique, médicale et sociale, afin de les aider à surmonter les traumatismes auxquels font face de nombreuses victimes des violences sexuelles après leur agression. Son hôpital, Panzi, s’est spécialisé notamment dans la réparation des fistules vaginales.

Dans un entretien accordé, le week-end dernier, à la Radio télévision Belge francophone (RTBF), le docteur Denis Mukwege avait accusé les militaires de participer aux violences sexuelles dans cette partie du pays.

Au cours de cette interview, il avait également déclaré que les enfants issus de viols dans l’Est de la RDC sont à leur tour victimes de violences sexuelles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner