RDC : « Il faut qu’on sache qui a planifié la mort de Lumumba », affirme Daniel Mukoko

Patrice Emery Lumumba, premier Premier ministre de la RDCongo, héros national.

Comme chaque année, les autorités du pays ainsi que la population ont pris part jeudi 17 janvier à la cérémonie commémorative de la mort de Patrice Emery Lumumba, organisée sur la place Lumumba à Limete où est érigé un monument à son honneur. Au cours de la cérémonie marquant le 52è anniversaire de la mort de Patrice Emery Lumumba, le vice-premier ministre et ministre de Budget, Daniel Mukoko Samba a rappelé l’importance d’établir les responsabilités dans l’assassinat de l’ancien premier ministre du Congo. Il a aussi appelé la population à perpétuer le patriotisme de Lumumba.

Selon le ministre, les responsabilités doivent être établies en ce qui concerne l’assassinat de Patrice Emery Lumumba :

« Il ne s’est pas suicidé, il a été tué. Et il faut qu’on sache qui l’ont tué et qui ont planifié son assassinat » a-t-il déclaré.

La place Lumumba a accueilli, comme chaque année, la commémoration de la mort de Patrice Emery Lumumba, ancien premier ministre du Congo, assassiné le 17 janvier 1961. Le président de la République, plusieurs personnalités politico-administratives et la famille biologique de Lumumba ont participé à cette cérémonie de même que les membres du Parti Lumumbiste Unifié (PALU). Ils ont tous déposé des gerbes de fleurs devant la statue du héros national.

Une autre cérémonie commémorative de sa mort a ensuite été organisée en la résidence d’Antoine Gizenga, autorité morale du Parti Lumumbiste Unifié.

Au sujet de l’assassinat de l’ancien premier ministre congolais, l’Agence de presse belge « Belga » a indiqué que le parquet fédéral avait été jugé compétent par la Chambre de mises en accusation de Bruxelles, une juridiction d’instruction, pour instruire la plainte de la famille de Lumumba. Celle-ci avait déposé plainte contre une dizaine de Belges en juin 2011. Dans sa plainte, la famille Lumumba met en cause des responsables belges de l’époque coloniale dont certains seraient en vie. Il s’agit d’anciens policiers, hommes politiques et fonctionnaires actifs à l’époque des faits.

L’un des enfants de Patrice Emery Lumumba et président de la fondation portant le nom de son père, Roland Lumumba avait demandé l’implication du gouvernement congolais, le 13 décembre 2012. Du coté gouvernement congolais, l’on s’engage à soutenir la famille Lumumba jusqu’à l’aboutissement de ce dossier devant la justice.

Une commission d’enquête parlementaire belge de 2001 avait conclu à la «responsabilité morale» de la Belgique. Le gouvernement avait alors présenté les excuses de la Belgique au Congo. Pour la famille Lumumba, «il faut aller plus loin que la reconnaissance d’une responsabilité moral et établir des faits toutes les conclusions, d’ordre pénal et juridique».
Lumumba fut le premier chef du gouvernement du Congo-Kinshasa, aujourd’hui République démocratique du Congo, de juin à septembre 1960. Le 30 juin 1960, jour de l’indépendance du Congo, il avait prononcé devant le roi Baudouin un discours virulent dénonçant les abus de la colonisation, marquant sa rupture avec l’ancienne métropole.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (176)
Ebola (60)
FARDC (52)
Beni (36)
Kinshasa (35)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
élection (26)
Yumbi (25)
Sécurité (25)
Corruption (23)
Caf (22)
Mazembe (22)
UDPS (22)
Linafoot (22)