RDC: les drones renforceront les capacités de la Monusco et de l'armée, selon Roger Meece

Le chef de la Monusco, Roger Meece à Kinshasa.

L’utilisation de drones pour surveiller la frontière entre la RDC et le Rwanda viendra en renfort aux capacités des casques bleus de la mission des Nations unies en RDC (Monusco) et des Forces armées de la RDC (FARDC) face aux défis sécuritaires dans l’Est du pays. C’est ce qu’a déclaré le chef de la Monusco, Roger Meece, en séjour au Nord-Kivu depuis le mercredi16 janvier. Le diplomate onusien s’est réjoui que la majorité des membres du Conseil de sécurité de l’Onu aient bien accueilli cette proposition du chef des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous.

Pour Roger Meece, il s’agit « d’un pas de plus dans le processus de stabilisation de la partie est de la RDC, en proie à une guerre civile sanglante depuis plusieurs mois ».

«C’est une capacité qui nous manque actuellement, et qui pourrait aider la Monusco, en collaboration avec les FARDC, à relever les défis de sécurité», a-t-il expliqué, ajoutant :

«Je me trouve au Congo et pas à New-York, mais j’ai l’impression que la proposition a été bien reçue par plusieurs membres du conseil de sécurité. Donc, encore là, j’espère bien que les choses vont avancer rapidement».

Le secrétaire général adjoint de l’Onu chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a présenté une proposition au conseil de sécurité pour utiliser des drones, des aéronefs commandés à distance, pour surveiller l’Est de la RDC en proie à des milices et des rébellions.

Le gouvernement congolais s’est dit favorable à cette proposition, contrairement au Rwanda, qui s’y est opposé. Ce pays est accusé de soutenir les rebelles du M23 qui occupent plusieurs localités de la province du Nord-Kivu, dans l’est de la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner