Fin de la grève des transporteurs : les prix commencent à baisser sur les marchés de Kinshasa

Camions au poste frontalier Kasumbalesa, Katanga, RD Congo

Après la fin dimanche 20 janvier de la grève des conducteurs des camions poids lourds, les activités reprennent timidement dans les entrepôts, les garages, au port international de Matadi ainsi qu’au port de Boma, dans la province du Bas-Congo. A Kinshasa, les prix de certaines denrées alimentaires reviennent à la normal après une hausse constatée pendant la grève. Mais certains vivres frais restent toujours surévalués.

Les camionneurs ont repris le travail après douze jours de grève. Ils ont obtenu une hausse de leurs salaires de 50 à 300 000 Francs congolais (soit d’environ 50 à 300 $US) pour les camionneurs et de 22 500 à 150 000 FC (soit 25 à 166 $ US) pour les convoyeurs.

Au marché Matadi Kibala, dans la commune de Mont-Ngafula, un des coins principaux d’approvisionnement en produits venant du Bas-Congo, le traffic des camionneurs reprend timidement.

Des containers de 40 pieds chargés de maïs, de fufu, de farine de blé et de vivres frais arrivent de la ville de Matadi.

L’un de ces camionneurs a souligné qu’il faut attendre encore deux jours pour que la circulation revienne à la normale, le temps que les containers coincés à Matadi pendant ces douze jours de grève puisse être évacués.

Les prix de certains produits qui avaient augmenté avec le mouvement de grève reviennent aussi à la normale, confirme un vendeur de farine. Selon lui, le sac d de 50 kg qui se vendait à 62 0000 Franc Congolais (soit moins de 65$ US) pendant la grève, s’est vendu ce matin à 45 000 FC (soit 50$ US).

Par contre le prix des vivres frais stagne. La rame de poissons chinchards se vend toujours à 30 000 Francs (33$ US) congolais alors qu’avant la grève, il coûtait 27 0000 FC (30$ US). Les prix pourraient baisser avec le temps, selon les vendeurs du marché Matadi Kibala.
Près de 200 camions arrivent du Bas-Congo

Un responsable de la société civile de Matadi (Bas-Congo), Mabiala Khonde, invite les autorités à faire attention aux opérateurs économiques qui seraient tentés d’augmenter les prix de leurs marchandises pour récupérer les pertes enregistrées suite à cette grève.

Certains opérateurs économiques de Matadi soulignent que le manque à gagner est énorme pour tous les services impliqués dans les transactions. Ils pensent que les opérations de dédouanement ne reprendront normalement dans les ports que dans une semaine.

Selon des sources proches de la mairie de Matadi, après la levée de la grève, près de deux cents véhicules poids lourds ont quitté les entrepôts et le port international de Matadi avec des marchandises à destination de Kinshasa.

Les camionneurs grévistes et leurs employeurs devraient débuter des négociations sous les auspices du gouvernement congolais lundi 21 janvier pour examiner leurs autres revendications.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner