Grands lacs: « Les forces négatives doivent être éradiquées d’ici à 2014 », affirme Ntumba Luaba

Alphonse Ntumba Luaba, secrétaire exécutif de la CIRGL. DR

Le secrétaire exécutif de la Conférence internationale de la région des Grands lacs (CIRGL), Ntumba Luaba, a demandé aux parlementaires de la région des Grands Lacs de se mobiliser pour que les forces négatives soient éradiquées d’ici à 2014 «pour laisser la place au développement et à la lutte contre la pauvreté». Il l’a déclaré, mercredi 23 janvier, à l’occasion de l’ouverture de la troisième session ordinaire de l’Assemblée plénière du forum des parlements des pays de cette organisation sous-régionale.

Les délégations des douze pays concernés représentées à ces assises qui prendront fin jeudi devront débattre autour des questions de paix et de sécurité en RDC, en République centrafricaine, ainsi qu’entre le Soudan et le Sud-Soudan.

En ce qui concerne la RDC, les pays membres de la CIRGL avaient décidé de la mise en place d’une force internationale neutre. Ntumba Luaba qui s’est exprimé à ce sujet s’est dit confiant en cette force qui serait intégrée à la Monusco.

La veille de l’ouverture de ces assises, le président du comité exécutif, le député ougandais Onyango Kakoba, a indiqué que son organisation encourage les négociations entre le gouvernement de la RDC et la rébellion du M23 qui se tiennent à Kampala depuis le 9 décembre 2012.

Pour le secrétaire général de ce Forum, les pays en conflits devront privilégier  le dialogue dans des négociations pour résoudre pacifiquement leurs différends.

La région des Grands lacs est en proie à plusieurs groupes armés. Les rébellions du M23 et des FDLR créent l’insécurité dans l’Est de la RDC.

Composé des mutins de l’armée congolaise, le M23 est actuellement en pourparlers avec le gouvernement congolais à Kampala.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner