Nord-Kivu: le Conseil provincial de la jeunesse sollicite sa participation au dialogue national

Quelques participants à la rencontre de représentants des jeunes et DSCRP ce 11/07/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Conseil provincial de la jeunesse du Nord-Kivu a sollicité, samedi 9 février à Goma, sa participation au prochain dialogue national, annoncé par le chef de l’Etat lors de son de son message des vœux à la nation. Guy Kibira Ndoole, le président de cette structure provinciale, estime que les jeunes ont intérêt à prendre part à ce dialogue étant donné qu’ils sont en même temps acteurs et victimes dans la crise qui sévit dans l’Est du pays.

«Ce dialogue ne peut aboutir que si on tient compte de la représentation de la jeunesse car elle est en même temps victime et acteur au conflit que nous traversons en RDC et dans la région des Grands lacs », a-t-il déclaré.

Le président du Conseil provincial du Nord-Kivu entend réunir ses membres pour concevoir un cahier de charges qui devrait être présenté dans ce dialogue.

«Les jeunes ont des revendications légitimes notamment liées au chômage qui constitue un problème sérieux. Cela rend facile la tâche des mouvements rebelles qui recrutent les jeunes qui se retrouvent dans l’oisiveté au pays alors que ce sont des ressources humaines qui devaient nous aider dans la reconstruction du pays», a conclu Guy Kibira Ndoole.

Cette organisation citoyenne a fait sa requête 48 heures après que le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) a lancé des concertations avec les partis de l’opposition et de la majorité en prévision de ce forum.

Les consultations menées par le secrétaire général du PPRD, Evariste Boshab Mabudj, est censé renforcer la cohésion nationale qui, selon le chef de l’Etat congolais, permettra de mettre fin à la guerre dans l’Est.

Au premier jour de ces concertations, le secrétaire général du PPRD a reçu tour à tour Arthur Z’ahidi Ngoma, président des Forces du Futur, des cadres du Mouvement de libération du Congo (MLC) conduits par le secrétaire général du parti, Thomas Luhaka, ainsi que Jean-Claude Mvuemba du Mouvement du peuple congolais pour la République (MPCR).

Evariste Boshab promet de poursuivre les consultations avec d’autres forces de l’opposition.

« Il n’y aura pas d’exclusion. Nous allons rencontrer le plus de partenaires possibles. Le chef de l’Etat avait parlé d’une rencontre. Il ouvrait une initiative nationale pour que les Congolais se parlent sous sa direction », a-t-il expliqué, indiquant que « des consultations régulières entre partenaires politiques est une chose normale».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner