Kasaï-Oriental: plus de 160 personnes sont mortes de malaria depuis le début de l’année

Dans la moustiquaire, un enfant victime de paludisme reçoit des soins dans un hopital à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Plus de quatre-vingt-neuf mille cas de malaria dont cent soixante-six décès ont été enregistrés dans la province du Kasaï-Oriental depuis le début de cette année. Dans un communiqué publié le week-end dernier, le ministère provincial de la Santé demande aux habitants de la province de prendre des mesures pour se protéger contre cette maladie, recommandant notamment l’utilisation des moustiquaires imprégnées.

A en croire le ministre de la Santé, Joseph Kalombo, ce chiffre est «de loin supérieur » à celui enregistré habituellement en cette période de l’année. Mais il dit ne pas être en mesure d’expliquer les raisons précises de cette montée brusque des cas de malaria.

Selon lui, « le relâchement de l’utilisation des moustiquaires et les pluies abondantes qui se sont abattues dans la province » pourraient expliquer cette recrudescence de la malaria. Les pluies occasionnent la création des flaques d’eau qui facilitent la multiplication des moustiques, vecteurs de la maladie.

Par ailleurs, le ministre indique qu’un accès plus facile des malades aux centres de santé permet d’avoir des chiffres plus conformes à la réalité.

Il recommande aux habitants de la province d’assainir leurs milieux et aux parents d’hydrater davantage leurs enfants.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner