RDC: affaire «véhicules des professeurs», les syndicats Apukin et CPUC devant la justice

Une vue de l’Université de Kinshasa(Unikin). Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le parquet de Kinshasa Matete a entendu tour à tour, mercredi 20 février, les représentants du Conseil des professeurs d’université du Congo (CPUC) et l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (Apukin) dans l’affaire qui les oppose sur l’achat des véhicules des professeurs. Le CPUC accuse l’Apukin de tentative de détournement de près de 150 véhicules revenant à ses membres. Une accusation rejetée par le président de l’Apukin.

Lors de l’audience de mercredi, le président de l’Apukin, professeur Kitombole, a affirmé devant l’officier du ministère public que tous les professeurs ayant réuni les critères ont bel et bien reçu leurs véhicules. Pour lui, ceux qui revendiquent actuellement n’étaient pas encore professeurs au moment où le contrat d’achat des voitures a été signé avec concessionnaire ATC (Auto transport compagny).

Il a indiqué qu’au départ de l’opération, l’Apukin et le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) ne connaissaient pas le nombre exact des professeurs en RDC. Mais l’Apukin l’estimait à 1 250.

«Pourquoi alors avoir commandé 1 400 véhicules au lieu de 1 250, si les doctorants, (ceux qui attendaient d’être nommés professeurs), n’étaient pas concernés ?», s’interroge, David Lubo, le porte-parole de nouveaux professeurs qui revendiquent aussi ces véhicules. 

D’après lui, le surplus de 150 véhicules revenait de droit aux nouveaux professeurs, selon la lettre du président de l’Apukin lui-même adressée au ministre de l’ESU le 17 avril 2011. Le professeur David Lubo dit ne pas comprendre pourquoi l’Apukin ne veut plus octroyer ces véhicules aux destinataires, alors que ces nouveaux professeurs ont aussi contribué à leur achat. 

Après audition de deux parties, l’affaire a été prise en délibérée. En attendant, 136 de ces véhicules litigieux sont déjà saisis par le parquet général de la République.

Une centaine de professeurs d’université qui disent avoir été lésés par l’Apukin dans la distribution de ces véhicules, ont annoncé vendredi 1er février la création d’un nouveau syndicat, le CPUC. Ces enseignants du degré supérieur ont affirmé avoir été discriminés et méprisés par l’Apukin, qui du reste, selon eux, ne défend que les intérêts des professeurs de la seule Université de Kinshasa.

La distribution de ces véhicules avait déjà soulevé une vive controverse en avril 2011,  l’Apukin dénonçant des «manœuvres amorcées par le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire pour s’arroger le droit d’assurer la distribution des véhicules commandés». 

A l’époque, le professeur Charles Mbadu, rapporteur de l’Apukin, avait souligné que le contrat d’achat à crédit de ces véhicules liait directement l’Apukin au concessionnaire. Et d’après lui, seule l’Apukin était habilitée à dresser la liste des professeurs bénéficiaires.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (153)
Ebola (124)
Djugu (57)
FARDC (53)
Léopards (50)
FCC (49)
Beni (37)
Sénat (30)
Can 2019 (28)
ADF (25)
Lamuka (25)
Caf (23)
AFDC-A (23)
Monusco (21)
CAN (21)
CACH (19)