Kinshasa : la police démolit les maisons construites sur le site du cimetière de Kinsuka

Une famille passant la nuit sur un tombeau le 20/02/2013 au cimetière de Kinsuka à Kinshasa, après l’opération de démolition de constructions anarchiques par la police. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La police a démoli jeudi 21 février une vingtaine de maisons construites sur une partie du cimetière de Kinsuka, à l’entrée du Quartier Mbudi, dans la commune de Mont Ngafula, à Kinshasa. Selon le commissaire supérieur principal et commandant de la police du district de Lukunga, l’opération de destruction de ces «constructions anarchiques» a été initiée par l’hôtel de ville.

C’est autour de midi, heure locale, que le bulldozer de l’hôtel de ville a été actionné. Sous les yeux désemparés des propriétaires, qui affirment n’avoir pas été avertis, la machine a rasé ces constructions, les unes après les autres.

Un des habitants affirme pourtant avoir construit avec l’accord des autorités légales :

«J’ai une fiche parcellaire, cachetée, datée et signée par le bourgmestre de la commune de Mont-Ngafula. Mais s’il a signé, c’est qu’il a autorisé au nom de l’Etat congolais. Mais, c’est ce même Etat congolais qui vient encore détruire les maisons ? Y a quelque chose qui ne va pas dans ce pays»

Le commissaire supérieur principal de la police district de Lukunga, le colonel Célestin Kanyama, trouvé sur les lieux, dit avoir agis sur instruction de l’autorité urbaine.

Pour lui, les citoyens de Kinshasa doivent apprendre à respecter à la lettre les normes en matière de construction.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Bunia: plus de 100 maisons inondées et plusieurs sans abris après la pluie

Kinshasa: un éboulement de terre près du camp Mimoza fait deux morts

Kinshasa: un tribunal statue sur la légalité des démolitions des maisons à Basoko

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner