Bunagana: la population fuit les combats entre deux factions du M23

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Le porte-parole militaire de la Monusco, le colonel Félix Prosper Bass a déclaré, vendredi 1er mars, que la situation est redevenue globalement calme dans le territoire de Rutshuru après les affrontements qui ont opposé la veille des hommes de Makenga Sultani (chef militaire du M23 ) à ceux du Colonel Baudouin Ngaruye, un proche de Bosco Ntaganda, dans les collines de Tshanzo au Nord-Kivu. Effrayés par les combats, les habitants de Bunagana, situé à 8 Km des lieux des combats, ont fui vers l’Ouganda.

Les hommes de Baudouin Ngaruye ont lancé une attaque sur le quartier général de Sultani Makenga, situé à Tshanzo dans la nuit du jeudi 28 février au vendredi 1er mars. Ils voulaient déloger Sultani Makenga de ces collines stratégiques dont il a pris possession depuis mardi 25 février. Les deux factions du M23 se sont affrontées de minuit à 5 heures du matin à l’arme lourde et légère, selon les populations locales.

Le porte-parole militaire de la Monusco, Félix Prosper Bass a confirmé les faits. Il a expliqué que les combats d’hier se sont déroulés aux environs de Kanyamahoro, à 20 Km au Nord de Goma

« Les forces de Makenga sont actuellement concentrées autour de Bunagana, de Tchanzu et de Runioni. Celles de Bosco sont présentement concentrées autour de Rumangabo et de Kibumba », a-t-il indiqué.

Prosper Bass a ajouté que la Monusco « a non seulement déployé des forces additionnelles mais la mission a aussi continué à déployer des patrouilles pour protéger les populations civiles pour qu’elles ne soient pas victimes des effets collatéraux aux dissensions internes aux M23 ».

Ces combats ont entrainé un mouvement des populations de Bunagana qui ont fui vers l’Ouganda. D’autres habitants de la cité fuyant eux aussi les combats se sont regroupés à la paroisse catholique de Jomba, à 6 km de Bunagana.

Le porte-parole militaire de la Force de la Monusco, Félix Prosper Bass a indiqué que la Monusco suit la situation de près. La force continue les patrouilles de terre et aériennes.

Les deux factions du M23, celle de Makenga Sultani et celle de Baudouin Ngaruye fidèle à Bosco Ntanganda s’affrontent depuis le week-end dernier, suite à des désaccords internes. Des désaccords qui ont conduit à la destitution de Runiga Rugerero, de la présidence du M23, mercredi 27 février.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ebola (97)
RDC (89)
Ceni (85)
Elections (77)
élection (53)
FARDC (43)
Beni (41)
Monusco (40)
ADF (26)
Caf (25)
Opposition (24)
Vclub (24)
MLC (23)
Léopards (21)