Kasaï-Oriental : 2 morts dans des échauffourées entre policiers et étudiants à Kabinda

Des étudiants de l’Université de Kinshasa.

Deux personnes ont trouvé la mort dans les échauffourées qui ont opposé des policiers aux étudiants de l’Institut supérieur de développement rural de Lubao, en territoire de Kabinda, à 200 Km au sud-est de Kabinda-centre (Kasaï Oriental). Sept personnes ont aussi été blessées et une dizaine de maisons incendiées. Ces étudiants accusent l’administrateur du territoire adjoint de les avoir traité de «mal éduqués, mal formés et villageois » sur une chaîne locale.

Les activités socio-économiques étaient encore paralysées ce vendredi 1er mars, après les manifestations des deux jours précédents.

Les boutiques, marchés et écoles n’ont pas ouvert depuis le matin, suite à la menace des étudiants de s’en prendre à tout commerce qui ouvrirait ses portes.

Au deuxième jour de la manifestation jeudi 28 février, la police est intervenue pour les disperser les étudiants, avec des tirs de sommation, selon le responsable de la police.

Pourtant, le représentant des étudiants affirme que, face aux jets de pierres des manifestants, les policiers ont ouvert le feu sur eux, tuant deux étudiants et en blessant cinq autres.

En guise de représailles, les étudiants en colère s’en sont pris aux familles des policiers, brûlant une dizaine de maisons. Plusieurs habitants ont fui la cité par peur de nouvelles violences.

De son côté, l’administrateur du territoire a invité la population ainsi que les étudiants au calme.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner