Mbandaka : les étudiants de L’ISTM manifestent contre la disparition de leur condisciple

Des étudiants de l’Université de Kinshasa.

Les étudiants de l’Institut supérieur des techniques médicales (ISTM) Mbandaka ont manifesté dans la rue, mardi 12 mars. Ils protestaient contre la disparition de leur condisciple dont avait plus de nouvelles depuis dimanche 10 mars dernier. Leur colère s’est enflammée lorsque la police a découvert, mardi, un corps identifié comme celui de leur condisciple.

Le corps de la victime, une jeune fille âgée d’une vingtaine d’années, a été découvert mardi matin au bord du Fleuve Congo au niveau du village Iyonda, à 15 kilomètres de la ville de Mbandaka.

Les étudiants en colère sont descendus dans la rue lorsqu’ils ont appris que le corps retrouvé était celui de leur condisciple. Ils ont incendié une échoppe au quartier Bongondjo avant de descendre au grand marché de Mbandaka où ils ont tenté, en vain, de mettre à sac des boutiques.

Les manifestants ont jeté des cailloux sur le portail du quartier général de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (Monusco) à Mbandaka. Ils ont tenté de faire de même à la maire. La police les a dispersés en tirant des coups de feu en l’air.

Les parents de l’étudiante disparue qui se sont rendus mardi soir à la Monusco ont déclaré que le corps découvert n’était pas celui de leur fille.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner