Des milliers de réfugiés centrafricains sont arrivés en RDC, selon Lambert Mende

Lambert Mende, Ministre de l’information et porte parole du gouvernement

La République démocratique du Congo (RDC) a accueilli depuis samedi des milliers de réfugiés en provenance  de la République centrafricaine (RCA), a annoncé lundi 25 mars le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende. Il a ajouté que son pays n’a pas accordé asile à l’ancien président centrafricain François Bozize, alors que plusieurs médias étrangers avaient affirmé que le président se retrouvait à Zongo, une cité de la Province de l’Equateur.

Les rebelles centrafricains du Séléka contrôlent Bangui, la capitale, et tous les points stratégiques depuis samedi 23 mars. Plusieurs médias avaient affirmé que François Bozize, ancien président de la RCA, avait trouvé refuge en RDC, après avoir traversé la rivière Oubangi. Il a finalement trouvé refuge au Cameroun, d’après un communiqué de la présidence camerounaise.

Au cours de son intervention à Radio Okapi, le porte-parole du gouvernement a fixé l’opinion en expliquant qu’il est possible que certains medias étrangers aient été abusés par la présence à Zongo dans la province de l’Equateur de la famille du président déchu, notamment son fils Francis Bozize [général de l’armée centrafricaine et ancien ministre du gouvernement Bozize].

« Qu’on ne fasse pas la confusion. Nous n’avons pas reçu l’ex-président centrafricain, pas même une demande. Nous avons plutôt accueilli la famille Bozizé en asile en RDC », a précisé le ministre Lambert Mende.

Il a ajouté que des milliers de réfugiés ont traversé la rivière Ubangi, située entre la RDC et la RCA et que les autorités congolaises de migration et le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) contrôlent tous les migrants en RDC pour s’assurer qu’ils ne portent pas sur eux des armes.

Selon Lambert Mende, des unités des FARDC et de la police ont également été déployées à Zongo pour désarmer tout celui qui demande l’asile en RDC.

« Ne sont entrés au pays que des personnes sans armes. Et nous ne pouvons pas refuser l’asile humanitaire à des personnes non armées », a-t-il indiqué.

Le porte-parole du gouvernement a expliqué que la RDC ne peut pas refuser une demande d’asile aux requérants parce qu’elle est réglementée par le droit international.

« La demande d’asile est une procédure réglementée par le droit international. Nous recevons des gens sur base humanitaire, nous ne pouvons pas renvoyer des gens vers un endroit où ils craignent pour leur sécurité ou pour leur vie. Maintenant lorsque nous les recevons, s’il y a des criminels parmi eux, il y aura des mesures à prendre », a poursuivi Lambert Mende.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner