Equateur: la Fédération des entreprises du Congo désapprouve l’arrestation d’un commerçant

Une vue du centre ville de Mbandaka dans la province de l’Equateur (RDC) .

La représentation de la Fédération des entreprises du Congo (Fec) en Equateur désapprouve l’arrestation du chef du personnel des Etablissements New Sahara qui investissent dans le commerce général à Bumba. Il aurait refusé de payer la taxe de la Direction générale des recettes de la province de l’Equateur (DGRPE). Pour la Fec, des agents de la régie provinciale ne peuvent pas arrêter un commerçant au motif du non paiement de la taxe provinciale.

Le directeur provincial du patronat, Adelar Kundu, soutient que, « conformément aux textes », la taxe provinciale ne peut faire l’objet d’une arrestation, assurant que « s’il y avait infraction, les agents de la DGRPE devaient en principe sceller le magasin au lieu d’arrêter notre affilié ».

Il demande à tous les affiliés de la Fec dans la province de suspendre le paiement des taxes de la DGRPE, « jusqu’à nouvel ordre », affirmant que ces taxes sont perçues sans aucun respect des textes.

Adelar Kundu réclame également « la libération sans condition » de l’opérateur économique détenu au cachot de la police à Bumba, selon lui, sur ordre de l’administrateur du territoire de Bumba, Jean-Willy Angali.

Interrogé, ce dernier ne reconnaît pas avoir dépêché des agents de la DGRPE auprès de la société. Selon lui, ces agents ont agi « conformément à leur mission ».

L’administrateur indique cependant que le chef du personnel de New Sahara s’est rendu coupable de rébellion pour avoir chassé les agents qui lui ont amené la note de perception de taxe.

A l’en croire, la décision d’arrêter le commerçant a été prise par le comité local de sécurité de Bumba qui s’est réuni le samedi 23 mars dernier pour statuer sur ce cas.

Il indique, par ailleurs, que la société New Sahara compte verser  une partie de la somme exigée par la DGRPE et s’engage à payer le reste dans les prochains jours.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner