RDC: nouvelle grève des transporteurs routiers à Matadi

Embouteillage causé par des camions remorques stationnés devant la Minoterie de Kinshasa (Minokin) le 01/04/2013 attendant leurs déchargements. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les chauffeurs  et convoyeurs des véhicules poids lourds opérant sur la route Matadi- Kinshasa ont déclenché, ce lundi 8 avril, une grève d’une durée illimitée. Ils protestent contre le non respect, par leurs employeurs, de l’accord signé par les deux parties en janvier dernier, accordant au conducteur un salaire de 300 000 Francs congolais (326 dollars américains). Les opérateurs économiques redoutent déjà un engorgement du port de Matadi.

Pour répondre à la consigne de grève, les véhicule poids lourds de certaines entreprises stationnés le week-end n’ont pas quitté, ce lundi, les garages de Matadi, telles que Socitrans, Sat ou encore Congo futur. La même situation a été constatée sur la route Nkala Nkala qui constitue l’entrée principale des véhicules poids lourds au port international de Matadi.

Il n’y a pas d’embouteillage dans les grandes artères de la ville de Matadi, comme à l’accoutumée. «Cette grève est belle et bien effective », a conclu un usager de la route.

Elle a déjà entrainé un ralentissement des activités au port de Matadi. Cette situation risque de renforcer l’engorgement de ce port faute de véhicules pour évacuer les marchandises, redoute un opérateur économique.

Aux dernières nouvelles, les responsables de ce syndicat étaient entrés en réunion avec le gouverneur de province ce lundi matin. Mais rien n’a  filtré de cette rencontre.

Les chauffeurs et convoyeurs justifient cette grève par le fait que leurs employeurs n’ont pas respecté les engagements pris le 13 janvier à Kinshasa, aux termes négociations mettant fin à deux semaines de grève des routiers. Ils conditionnent toute reprise de travail par l’application effective de cet accord, signé sous l’égide du ministre du Travail et de la Prévoyance sociale.

Ce document prévoyait un salaire mensuel 300 000 francs congolais (326 dollars américains) pour le conducteur et 150 000 francs (163 dollars américains) pour le convoyeur. A cela devait s’ajouter leurs primes de mission, qui s’élèveraient à 50 dollars américains pour les chauffeurs et 25 dollars américains pour les convoyeurs.

La nouvelle grève des Transporteurs est déclenchée deux jours après la publication du communiqué conjoint de ministres des Transports et de l’Emploi. Selon ce document, seuls quatre de vingt-quatre transporteurs routiers ont respecté leurs engagements.

Les deux ministres ont lancé aux vingt sociétés de transport un ultimatum de sept jours « pour respecter cet engagement librement souscrit », promettant de retirer l’autorisation d’exploitation aux réfractaires.

La liste de vingt transporteurs qui n’appliquent pas le nouveau traitement salarial :

  • Afritrans
  • Agence de consulting et d’assistance
  • FC Congo
  • Fretin Consulting
  • Getragri
  • Italco
  • Ken Logistic
  • Malta Forrest
  • Matfil
  • NRJ
  • SAT
  • Sep Congo
  • Sococid
  • Sodeic
  • TRC
  • Tic Ledya
  • Trans Benz
  • Trans Gazelle
  • Trans-Congo
  • Transmac

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner