RDC: la corruption gangrène tout le corps social, selon la ministre de la Justice

Une vue du palais de justice de Kinshasa, ce 7/12/2009. Radio Okapi / Ph. John Bompengo

La ministre de la Justice, Wivine Mumba Matipa a reconnu, mercredi 10 avril, que la corruption était généralisée à «tout le corps social» en RDC a proposé d’y apporter une  solution globale. Elle a fait cette déclaration au cours d’une plénière de l’Assemblée nationale où elle réagissait à la question orale qui lui était adressée par le député Crispin Mbindule. 

Dans sa question orale, Crispin Mbindule a déploré la corruption au sein de l’appareil judiciaire congolais, le non-respect du délai de la détention préventive et le délabrement des prisons.

«Le problème n’est donc pas celui d’éliminer la corruption et la concussion seulement au sein des cours, tribunaux, offices des parquets et services administratifs y rattachés, en laissant de côté tous les autres secteurs de la vie nationale. Les mesures à prendre doivent être globales, en ce sens que c’est tout le corps social qui est gangréné», a estimé la ministre Mumba.

Il faut «poursuivre et punir, conformément à la loi et sans complaisance » les auteurs de ces comportements, a indiqué la ministre de la Justice devant les députés.

Mais, cette réponse n’a pas convaincu l’auteur de la question orale. Le député Mbindule a estimé que la solution primordiale réside dans la «prise en charge correcte et régulière des magistrats et agents administratifs».

Un autre secteur qui est affecté par cette pratique en RDC est celui des mines. Le président de la République, Joseph Kabila, l’avait reconnu, mercredi 30 janvier à l’occasion de l’ouverture de la conférence sur la bonne gouvernance et la transparence dans ce domaine à Lubumbashi (Katanga). Il avait estimé que la lutte contre la fraude et la corruption dans ce secteur permettrait de combattre le paradoxe existant entre les immenses richesses du pays et la pauvreté de la population.

Le rapport de l’ONG Transparency international, publié mercredi 5 décembre 2012, classe la RDC à la 160è place sur 176 pays suivant l’indice de perception de la corruption. En Afrique, la RDC occupe la 44è   place sur 48 pays africains.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner