RDC : 1 femme sur 30 court le risque de mourir pour des problèmes liés à la maternité

Une femme et son enfant le 05/06/2012 à la clinique Ngaliema à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Un rapport de l’ONG internationale Save the children publié le mardi 7 mai indique que 6,9 millions de nouveau-nés meurent chaque année dans le monde. « Ce qui correspond à la population entière de la ville de Londres », commente Juliette Perreard, coordinatrice en charge des médias et communications de cette organisation. Chaque année, note le même rapport, un million de nouveau-nés meurent le jour de leur naissance sur la planète.

Le même document place également la RDC à la dernière position du classement des 176 pays suivant l’indice des mères qui meurent à l’accouchement.

Selon le rapport, une femme ou une fille congolaise sur 30 risque de mourir en raison de problèmes liés à la maternité, notamment au moment de l’accouchement. Dans le pays en tête de ce classement, la Finlande, ce risque existe pour une femme sur 12 200.

Pour mener cette étude intitulée “Situation des mères dans le monde”, Save the children a comparé la situation dans 176 pays dans les domaines de la santé, la mortalité infantile, l’éducation, les revenus et le statut des mères.

« C’est le gouvernement de la RDC qui a donné ces chiffres. Nous ne faisons que constater  et mettre en lumière la vérité », explique Juliette Perreard qui demande au gouvernement congolais « de tirer profit de ce rapport et de ce classement ».

« On demande au gouvernement de prendre ça comme un soutien, comme une aide pour avancer et peut être l’année prochaine se retrouver sur une autre position dans ce classement », indique-t-elle.

En août 2012, le coordonnateur des programmes santé et nutrition de Save the children, Dr Arsène Niangoran, avait annoncé que l’ONG projetait de réduire le taux de mortalité infantile en RDC de 158 décès pour 1 000 naissances vivantes à 65 pour 1 000 par an d’ici 2015.

La réduction de la mortalité des enfants de moins de 5 ans figure parmi les objectifs du millénaire pour le développement.

Selon l’Unicef, environ 29 000 enfants de moins de cinq ans –  21 toutes les minutes – meurent chaque jour, « principalement de causes qui auraient pu être évitées ».

A en croire la même agence des Nations unies, plus de 70 % de près de 11 millions de décès d’enfants enregistrés tous les ans sont attribuables à six causes principales : la diarrhée, le paludisme, les infections néonatales, la pneumonie, un accouchement prématuré ou un manque d’oxygène à la naissance.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (176)
Ebola (60)
FARDC (52)
Beni (36)
Kinshasa (35)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
élection (26)
Yumbi (25)
Sécurité (25)
Corruption (23)
Caf (22)
Mazembe (22)
UDPS (22)
Linafoot (22)