RDC : les tractations pour la désignation des membres de la Ceni se poursuivent

Des opposants et des journalistes le 5/9/2011 à Kinshasa, lors du dépôt de la candidature d’Etienne Tshisekedi pour la présidentielle 2011, devant le bureau de réception, traitement des candidatures et accréditation des témoins et observateurs de la Ceni à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le délai accordé à l’opposition, à la majorité présidentielle et aux confessions religieuses pour proposer au bureau de l’Assemblée nationale leurs délégués à la commission nationale électorale indépendante (Ceni) expire mardi 14 mai. Les composantes politiques semblent avoir trouvé un compromis. La logique adoptée consiste à accorder aux partis politiques comptant le plus grand nombre de députés le droit de proposer des délégués à la Ceni. Dans les milieux politiques, les tractations se poursuivent.

A la majorité présidentielle, les candidats seront issus du PPRD, du MSR, de l’AFDC, de l’ARC et du Palu. Pour atteindre les six postes qui lui sont accordés dans le bureau de la nouvelle Ceni, la majorité devra déterminer, à l’issue des concertations internes qu’elle organise, de quel camp sera issu son dernier délégué.
Les quatre délégués de l’opposition proviendront de trois partis politiques dont l’UDPS, le MLC et l’UNC, indiquent des sources de l’Assemblée nationale.
Les confessions religieuses qui doivent proposer l’un des trois délégués de la société civile poursuivent les consultations à l’interne. Aucune proposition n’a encore filtré de ces concertations.

Les deux autres postes accordés à la société civile sont à partager entre les associations féminines et les autres plateformes de la société civile. Ces dernières ont été reçues samedi 11 mai par le président de l’Assemblée nationale. Elles doivent faire parvenir au bureau de l’Assemblée la proposition de leurs délégués au plus tard vendredi 17 mai.

La nouvelle loi modifiant la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a été promulgué samedi 27 avril à Lubumbashi (Katanga) par le président de la République.

Ce texte prévoit treize membres pour la Ceni et la dote de deux organes: l’assemblée plénière et le bureau.

Des treize membres qui composent la Ceni, six seront issus de la majorité présidentielle dont deux femmes. Quatre membres proviendront de l’opposition dont une femme. Les trois autres membres seront délégués par la société civile.

L’Assemblée nationale dispose de 45 jours à compter du samedi 27 avril pour installer les nouveaux organes de la Ceni.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner