Un tribunal du Katanga juge 5 militaires pour crimes de guerre

Une vue de la salle d’audience du tribunal militaire ce 29/04/2011 à Kinshasa, dont au fond les juges du seant et en avant plan, les prévenus lors du procès des presumés insurgés Eniele. Ph John Bompengo/ Radio Okapi

Le tribunal militaire, garnison de Kipushi siégera, dès mercredi 15 mai, en chambre foraine à Mitwaba (Katanga) dans le procès de crimes de guerre opposant le ministère public à cinq militaires. Le tribunal a levé cette option vendredi 10 mai au cours d’une audience tenue à Kipushi. Le but est de reconstituer les faits et d’entendre les témoins.

Dans un communiqué publié le même jour, l’ONG Justicia a demandé à l’Etat congolais de payer le voyage et le séjour des différentes parties à ce procès qui se rendront à Mitwaba. Selon Justicia, les avocats des parties civiles et ceux des prévenus n’ont pas d’argent pour payer ce déplacement vers Mitwaba.

L’ONG a par ailleurs demandé à la Monusco d’assurer la protection des témoins et des renseignants.

Le commandant second du 43e bataillon de la force de réaction rapide de l’armée congolaise, le capitaine Guisha Matemo et quatre autres militaires sont poursuivis pour crimes de guerre. Ils auraient sommairement exécutés quatorze présumés Maï-Maï le 2 juillet 2012 à 17 km de Mitwaba. Les victimes auraient été enterrées dans une fosse commune.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner