Province Orientale : les enseignants d’Isangi réclament 3 mois d’arriérés de salaire

Sit-in de quelques enseignants membres du Syeco devant la primature, le 2/03/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Plusieurs dizaines d’enseignants d’Isangi sont descendus dans la rue mardi 14 mai pour réclamer trois mois d’arriérés de salaire. Ces enseignants du primaire et du secondaire ont barricadé la route pour empêcher un camion de la compagnie Airtel d’entrer à Kisangani (Province Orientale). Cette compagnie de téléphonie cellulaire assure la paie de ces fonctionnaires grâce au mobile banking.

Selon le délégué du Syndicat des enseignants du Congo (Syeco), depuis le début de l’opération de la paie par voie bancaire à Isangi en février dernier certains enseignants de ce territoire n’ont pas perçu leurs salaires. Il affirme que ces enseignants sont pourtant identifiés et qu’ils ont déjà des comptes bancaires.

D’autres enseignants réclament les frais majorés à leurs salaires. Certains affirment n’avoir perçu que 5 000 francs congolais (5,5 dollars américains), d’autres 500 francs (0,5 dollar américain) au lieu de 15 000 francs (16 dollars américains).

Le chef de l’antenne locale du service de contrôle de la paie des enseignants (Secope), Agan Bosongo appelle pour sa part les enseignants impayés qui ont des comptes bancaires à aller retirer leurs salaires à l’agence de la Rawbank de Kisangani [à 125 km de la cité d’Isangi]. Il explique que les dossiers des concernés n’ont pas encore été transmis à la compagnie Airtel parce qu’ils ont été identifiés tardivement.

Agan Bosongo indique par ailleurs que la situation de la majoration des salaires est la même dans toutes les autres provinces du pays.

Un calme précaire règne dans la cité d’Isangi après les manifestations de mardi. Mais les enseignants sont démotivés à cause de cette situation.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner