Nord-Kivu : les corps des victimes de l’éboulement de Rubaya pas encore extraits

Des creuseurs dans une mine artisanale d’or à Nyunzu dans le Katanga (Avril 2013)

Des corps enfouis dans la terre après un éboulement qui s’est produit jeudi dernier au site minier des creuseurs artisanaux appelé « Nkoy » à Rubaya au Nord-Kivu ne sont pas encore extraits.La société civile de la province a déploré, dimanche 19 mai cette situation. Elle pense que les autorités gouvernementales ne font pas de cette question une urgence.

« Nous sommes informés que le nombre des victimes serait de plus de 100 personnes. Mais nous réalisons qu’en même temps, les efforts piétinent pour extraire ces corps, et c’est pourquoi nous en appelons à la célérité de la part du gouvernement provincial et central, par ce qu’après on ne pourra plus identifier ces corps et il sera difficile de les enterrer avec honneur et dignité », a déclaré le porte-parole de la société civile du Nord-Kivu, Omar Kavota.

Une falaise artificielle d’environ 20 mètres de profondeur et plusieurs centaines de mètres de largeur s’est effondrée jeudi 16 mai dans la matinée. Elle aurait été créée par les creuseurs artisanaux de coltan. Plusieurs personnes sont mortes dans cet accident. Seules quarante d’entre elles ont pu être ensevelies jusque là.

L’administrateur assistant de Masisi, Sukisa Nyambaje, affirme que le territoire n’a pas de moyens pour extraire ces corps d’une aussi importante masse des roches qui les couvrent.

Au cours de la réunion extraordinaire de sécurité tenue samedi 18 mai à Goma, le gouvernement provincial a promis d’envoyer mardi prochain une équipe technique à Rubaya pour étudier la question.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner