Nord-Kivu: des tirs d’obus ont fait 4 morts et 17 blessés à Goma

Des déplacés fuyant les affrontements entre FARDC et M23 tentent de trouver refuge dans la ville de Goma (Dimanche 18 novembre 2012)

Les combats entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et le rebelles du M23 à Mutaho ont fait des victimes à Goma ce mercredi 22 mai. Des sources hospitalières font état de quatre personnes tuées et dix-sept autres blessées par les obus qui sont tombés dans les quartiers Ndosho et Mugunga.

Quatre obus sont tombés depuis ce matin dans ces deux quartiers. Le dernier est tombé vers 14 heures locales aux environs de l’Institut Mikeno islamique, affirment les témoins.

Cette information est confirmée par le chef de quartier Ndosho.
Le mardi, dans la soirée, six autres obus étaient tombes sur deux avenues au quartier Mugunga, blessant grièvement six personnes et endommageant trois maisons.

Selon le porte-parole militaire au Nord Kivu, colonel Olivier Hamuli, tous ces explosifs sont lancés par les rebelles du M23 à partir de leur position de Kibati.

Selon des sources sur place, les déplacés du camp Mugunga 3 seraient en train de fuir vers d’autres quartiers, plus au Sud. Les habitants du quartier Ndosho en ferait de même en dehors de quelques personnes qui restent encore terrées dans leurs maisons.

Citant le Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU, l’AFP indique que plus de 30 000 personnes ont fui leur camp de déplacés près de Goma.

«Le camp de déplacés de Mugunga I, qui compte 55.000 déplacés, s’est vidé à 45% et celui de Mugunga III, où 13.000 personnes sont recensées, s’est vidé à 70% », a déclaré à l’agence française Simplice Kpandji, chargé de communication au bureau régional du HCR à Kinshasa.

Les combats entre les rebelles du M23 et les militaires congolais qui ont repris depuis le lundi à Mutaho (à près de 10 km de Goma), se sont intensifiés ce mercredi. Les sources locales rapportent que les deux parties s’affrontent à l’arme lourde. Des détonations d’obus sont entendues dans plusieurs quartiers périphériques de Goma.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner