Sud-Kivu: des bandits armés pillent 6 véhicules à Kahembari

Jeunes homme armées dans le Nord-Kivu.

Des bandits armés ont pillé, dans la nuit du vendredi 31 mai, six véhicules au niveau du pont Nakahule, dans la localité de Kahembari, à 6 km de Walungu-centre (Sud-Kivu). Des sources sur place indiquent que des assaillants ont également dépouillé les personnes qui étaient à bord de ces véhicules de tous leurs biens (argents, téléphones, colis) avant de retirer dans la brousse.

Les mêmes sources affirment deux véhicules privés revenaient de Mwenga, deux autres, appartenant à des ONG, et deux de l’entreprise Banro revenaient de Bukavu vers Walungu.

Alertés, les militaires du bataillon Cadre, basés à Kashanje, se sont rendus sur le lieu alors que ces bandits armés avaient déjà pris le large avec leurs butins.

Cette opération de traque n’aurait duré que trente minutes à peu près, selon les victimes et les témoins.

La société civile, de son côté, déplore ces braquages à répétition au même endroit, et le fait que les autorités civiles comme militaires du territoire ne prennent toujours aucune disposition, ni aucune stratégies contre ces bandits.

L’administrateur du territoire de Walungu, Augustin Kazadi, joint au téléphone, a confirmé l’information.

En août dernier, l’administrateur du territoire de Walungu avait mis en place un comité de lutte contre l’insécurité dans la cité de Kamanyola, située à 50 km de la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

Composée des membres de différentes couches de la population locale, cette organisation vise à mettre fin aux attaques à répétition des hommes armés enregistrées dans ce territoire.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner