L’hôpital de la Rive se dit victime de sa réputation de léproserie et de son voisinage militaire

Dr. Mazez Kabey, Médecin Directeur de l’hôpital de la Rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’hôpital général de la Rive, le tout premier hôpital construit dans la ville de Kinshasa, il y a 96 ans, connait des difficultés d’ordre financier. Selon son médecin directeur, Dr Mazez Kabey, les malades rechignent à fréquenter cette ancienne léproserie qui traite désormais aussi bien les autres maladies que la lèpre. Sa situation, en face du site présidentiel du Mont-Ngaliema gardé par des éléments de la Garde présidentielle (GR), décourage aussi sa fréquentation par la population.

Comme son nom l’indique, l’hôpital général de la Rive est situé au bord du fleuve Congo, dans la commune de Ngaliema.

Sa renommée d’hôpital réservé aux lépreux et l’omniprésence, dans ses alentours, d’hommes en uniforme qui sécurisent le site présidentiel du Mont-Ngaliema et la frontière avec le Congo Brazzaville effraie la population.

Hôpital de la Rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Camp de malades à l’ l’hôpital de la Rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Des pavillons de l’hôpital de la Rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
A l’intérieur d’un pavillon de malades à l’hôpital de la Rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Hôpital de la Rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Salle d’opération à l’hôpital de la Rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Laboratoire de l’hôpital de la rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Des médicaments à la pharmacie de l’hôpital de la Rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Hôpital de la Rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Pourtant, selon le Dr Mazez Kabey, l’hôpital de la Rive propose plusieurs autres services, dont la chirurgie, la médecine interne, la pédiatrie et la dermatologie.

«Nous avons une unité de prise en charge lèpre-tuberculose,et la prise en charge de kinésithérapie. Nous réparons les malformations, pas seulement aux lépreux, mais aussi à toute personne qui a un problème de malformation au niveau des mains et des pieds», a-t-il déclaré.

Le médecin directeur assure que cet hôpital, créé en 1917, est devenu depuis des années un hôpital de référence, et n’est plus destiné aux seuls lépreux. Il assure, en outre, qu’il n’y a aucun risque de contagion de lèpre pour les malades fréquentant cette institution.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Katanga: peu de malades se rendent à l’hôpital général de référence de Mbulula

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (150)
Ebola (63)
FARDC (61)
Beni (32)
FCC (28)
Djugu (28)
Unpc (27)
Ceni (26)
Ituri (26)
Lamuka (24)
Léopards (23)
ADF (22)
Sécurité (22)
Kinshasa (21)
JED (21)