Nord-Kivu: l’insécurité alimentaire sévère touche 19% des ménages

Des déplacées du camp de Kanyarucinya à Goma transportent de la nourriture distribuée par l’Unicef (Août 2012)

Dix neuf pourcent des ménages du Nord-Kivu sont affectés par une insécurité alimentaire sévère, selon les résultats d’une enquête menée entre mars et avril derniers par le gouvernement provincial et ses partenaires, notamment le Programme alimentaire mondial (Pam) et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Ces personnes nécessitent une assistance alimentaire d’urgence pour compenser leur déficit alimentaire, selon le rapport d’enquête.

Les résultats de cette enquête mixte, qui visait à déterminer les besoins en assistance de la population, ont été présentés mercredi 27 juin à Goma par le ministre provincial de l’Agriculture.

Ils mettent en exergue une nette détérioration de la situation alimentaire dans la province du Nord-Kivu. Le nombre de ménages qui vivent dans l’insécurité alimentaire sévère est passé de trois à six ménages sur dix de 2011 à 2013.

Les territoires de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo, suivis de la ville de Beni, sont les plus affectés, suite notamment aux conflits armés répétitifs qui ont obligé ces populations à fuir leurs champs pour aller se concentrer dans des camps de fortune.

«La très forte dégradation résulte de l’insécurité ici et là, depuis avril 2012, suivi des déplacements en continu, de l’insécurité avec la présence du M23», a déclaré le ministre provincial du Nord-Kivu de l’Agriculture, Nzanzu Kasivita.

Selon lui, la saison agricole 2013 a raté suite au déplacement de la majeure partie des populations de Rutshuru et de l’insécurité à laquelle ont du faire face les non déplacés.

Nzanzu Kasivita souhaite avoir plus des partenaires pour accompagner le gouvernement provincial dans la relance agricole dans cette province.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires