Uvira: les forces de l’ordre tirent en l’air pour disperser une manifestation de rue

Un quartier de la cité d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu (RDC).

Les activités commerciales sont perturbées, depuis ce jeudi 27 juin matin, dans le centre commercial d’Uvira au Sud Kivu, à la suite des tirs de la police et des FARDC pour disperser la manifestation des jeunes patrouilleurs nocturnes volontaires. A la base de cette situation, une dispute entre un militaire et un patrouilleur, qui a dégénéré. Une quinzaine des jeunes ont été arrêtés.

Un groupe de jeunes patrouilleurs civils qui traquent les bandits a placé vers 5 heures du matin une barricade sur le pont de la rivière Mulongwe. Selon des sources locales, ils ont brûlé aussi une maisonnette supposée être un lieu de repos des militaires en patrouille.

Cette situation a empêché la circulation matinale des véhicules et motos du centre commercial vers le Nord de la cité d’Uvira. Les FARDC sont intervenues en tirant plusieurs coups de feu pour disperser ces jeunes, ont indiqué des sources concordantes.

D’après ces sources, une quinzaine de manifestants ont été arrêtés. Selon le président du conseil territorial des jeunes, les patrouilleurs ont ensuite décidé de poursuivre leur mouvement exigeant la libération de leurs camarades.

Une autre équipe des FARDC a été déployée en renfort dans le centre commercial. Ces militaires ont rétabli de l’ordre après avoir tiré d’autres coups de feu en l’air.

Le commandant intérimaire du 104e secteur opérationnel des FARDC à Uvira a soutenu qu’il s’agissait d’une manipulation de la jeunesse par des miliciens, à cause d’une mésentente entre ses éléments et des patrouilleurs civils.  Des pourparlers sont en cours entre les représentants des patrouilleurs, les autorités administratives et les  militaires pour  la libération des jeunes arrêtés, a indiqué le président des jeunes.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner