Equateur : un responsable de l’EPSP soupçonné de détournement des fonds

Quelques élèves du collège Boboto attendent leurs parents le 5/9/2011 à Kinshasa, lors de la rentrée scolaire 2011-2012. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le chef de la sous-division provinciale intérimaire de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel (EPSP) dans le territoire de Bikoro est soupçonné d’avoir détourné l’argent destiné à la prime des enseignants du primaire de ce territoire. L’incriminé, qui n’a pas encore donné sa version des faits, aurait emporté plus de 8 700 dollars américains à Mbandaka, chef-lieu de l’Equateur, lundi 1er juillet.

«Nous sommes très désolés de voir que les choses se sont organisées au niveau de la province pour nous imposer un intérimaire qui, à la fin du compte, a fui avec l’argent. Pour organiser le Tenafep, il y a eu plusieurs percepteurs qui venaient : le comptable de la division, le conseilleur de tel ou tel service. Nous demandons aux autorités qui l’ont nommé de prendre leurs responsabilités», s’est insurgé Boumard Nkumu Iyeli, responsable de l’organisation du test national de fin d’études primaires (Tenafep) à Bikoro.

L’argent que l’on soupçonne avoir été détourné avait été perçu auprès des élèves au titre des frais de participation au Tenafep. Sur place, les enseignants qui attendaient cette prime refusent de corriger les copies d’examen.

L’administrateur du territoire de Bikoro, Célestin Mukulukulu confirme la disparition des fonds. Il a tout de même appelé les membres du comité d’organisation du Tenafep à privilégier l’intérêt des élèves en corrigeant les copies en attendant une solution à ce problème.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner