Nord-Kivu : l’armée annonce l’arrestation du cerveau de l’attaque contre la prison de Beni

La Prison centrale de Kangwayi, en territoire de Beni (Nord-Kivu) après une attaque des miliciens Maï-Maï. Ph/Radio Okapi

L’armée a annoncé vendredi 5 juillet l’arrestation du général autoproclamé Faustin Mandefu, qu’elle identifie comme le cerveau de l’attaque contre la prison centrale de Beni lundi dernier. Selon le commandant intérimaire du 1er secteur des Forces armées de la RDC (FARDC) basées à Beni (Nord-Kivu), le colonel Richard Bisamaza, ce chef milicien Maï-Maï a été arrêté dans la ville même de Beni. Il sera transféré à Kinshasa pour y être jugé, a-t-il indiqué.

Quatre personnes avaient été tuées et deux cent quarante quatre prisonniers s’étaient évadés au cours de l’attaque de la prison centrale de Beni lundi 1er juillet par un groupe identifié comme une milice Maï-Maï.

Le chef Maï-Maï Faustin Mandefu a été arrêté par les forces de sécurité à Tamende, a proximité de l’Etat-major des FARDC, alors qu’il tenait une réunion de planification d’une nouvelle attaque contre la ville de Beni et d’autres positions de l’armée, a affirmé le colonel Basamaza.

L’officier FARDC a également annoncé l’arrestation de plusieurs autres personnes proches de ce chef milicien.

Des sources proches des services de sécurité affirment que, pendant son interrogatoire, le chef Mai Mai a avoué qu’il menait des opérations conjointes avec Hilaire Kombi et Kava wa Seli, deux autres généraux autoproclamés.

La veille de cette arrestation, le gouverneur de la province du Nord-Kivu avait exprimé ses craintes d’une nouvelle attaque de ces miliciens Maï-Maï contre la ville de Beni.

Julien Paluku avait particulièrement indexé le nouveau mode opératoire de cette milice qui renseigne, selon lui, de leur complicité avec d’autres groupes armés.

Selon lui, les miliciens Maï-Maï se seraient alliés à des rebelles ougandais des ADF/Nalu et des membres du groupe terroriste Al-shabbaab, dans le but de saboter les efforts de pacification de cette région, notamment le déploiement de la brigade d’intervention de la Monusco censée combattre les groupes armés dans l’Est du pays.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Nord-Kivu : Julien Paluku redoute l’attaque de Beni par une coalition rebelle et terroriste

Beni: la société civile redoute une attaque des rebelles ougandais contre plusieurs cités

Nord-Kivu : 4 morts et près de 250 évadés après une attaque contre la prison de Beni

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (170)
Ebola (62)
FARDC (52)
Ceni (31)
Kinshasa (28)
Beni (28)
Unpc (27)
FCC (26)
Corruption (25)
UDPS (25)
Sécurité (20)
Butembo (20)
Monusco (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (19)