Nord-Kivu : le M23 accusé d’avoir organisé des pillages à Kiwanja

Au moins cinq boutiques et trois maisons ont été pillées la nuit du vendredi 19 au samedi 20 juillet dans la cité de Kiwanja, en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Des notables de cette cité accusent les rebelles du M23 d’être les auteurs de ce pillage, le troisième en une semaine. De son côté, le porte-parole du M23 parle de cas isolés de banditisme au sein de leurs troupes.

Selon ces notables de Rutshuru qui ont requis l’anonymat, ces hommes armés et en tenues militaires ont opéré en toute quiétude de 23 heures à une heure du matin dans la cellule Office-Marché, un quartier de Kiwanja.

Ils ont ciblé les cinq boutiques les mieux achalandées du secteur, emballé tous les articles pillés dans des sacs vides avant de les emporter.

Ces hommes ont ensuite forcé trois habitations dans lesquelles ils ont pillé au moins vingt-quatre chèvres, des poules et plusieurs biens de valeur.
Des civils qui tentaient de résister à ce pillage ont été blessés dans la confrontation avec les rebelles.

Selon les mêmes sources, deux autres pillages ont eu lieu en début de semaine dans cette même cité. D’abord, quatorze maisons ont été pillées dans la cellule Kinshasa, puis trente-trois autres dans la cellule Mapendo, du quartier Buzito.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Nord-Kivu: la directrice du Pam appelle les groupes armés à faciliter l’accès aux humanitaires

Nyiragongo : un chef coutumier demande aux jeunes de renoncer aux groupes armés

RDC : les exploits de l’armée sont motivés par l’assistance du gouvernement, selon Mende

Situation sécuritaire très tendue au Nord-Kivu suite à l’activisme des groupes armés

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner