RDC : les pharmaciens saluent la mémoire de Ntondele Diazolo, le créateur du Meyamicine

Des comprimés de Diazostimul, stimulant sexuel mis au point par le pharmacien congolais Ntondele Diazolo (Photo droit tiers)

Le pharmacien Basile Ntondele Diazolo décédé le 9 août dernier a été enterré à Kinshasa le lundi 19 août. Ses confrères ont salué le travail de ce chercheur congolais qui a mis au point plusieurs médicaments à base des plantes naturelles.

Au cours de son oraison funèbre, le président du conseil provincial de Kinshasa de l’Ordre des pharmaciens, Lazard Mazombe, a affirmé que Basile Ntondele a beaucoup contribué au progrès du secteur pharmaceutique en RDC.

« En créant le Centre de recherche des médicaments traditionnels améliorés, tu as prouvé à la face du monde qu’il est possible de créer des médicaments à partir de notre flore si riche et si diversifiée », a-t-il déclaré, rappelant que le pharmacien disparu a notamment produit le Meyamicine, pour combattre les amibes.

« Tu as poussé plus loin [tes recherches] en mettant au point le Diazostimul, l’antipaludéen appelé « Nsansiphos » en mémoire de ta regrettée mère Nsansi ainsi que le Zinginolis », a poursuivi  Lazard Mazombe, indiquant que ces médicaments ont pu obtenir des autorisations de mise sur le marché dans plusieurs pays étrangers.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner