Sud-Kivu : 7 000 déplacés de Mutarule vivent dans le dénuement à Sange

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Plus de sept mille déplacés venus de la localité de Mutarule vivent dans des conditions difficiles dans la cité de Sange, province du Sud-Kivu, depuis deux semaines. Ils manquent de nourriture et d’abris. Le chef de la cité de Sange a déploré cette situation lundi 2 septembre. Il a tendu la main à sa « hiérarchie et aux ONG » pour assister ces personnes.

Ces déplacés avaient fui la localité de Mutarule après le meurtre d’une dizaine de personnes le jeudi 15 août par des hommes armés non autrement identifiés.

Certains d’entre eux affirment devoir parcourir chaque jour plus de 20 kilomètres pour se procurer un peu de nourriture dans les champs. Ils reviennent dans la cité de Sange exténués à la tombée de la nuit.

Le peu de déplacés reçus dans les familles d’accueil dorment dans de mauvaises conditions. Plusieurs ménages se retrouvent parfois dans une maison à deux pièces. D’autres déplacés se contentent de passer la nuit dans des maisons en chantier. Impuissant face à cette situation, le chef de cité de Sange appelle les ONG et les autorités de Bukavu au secours.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner