Equateur : l’afflux des réfugiés centrafricains crée des pénuries sur les marchés de l’Ubangi

Une famille de pygmées dans un centre des Refugiés de Dongo(RDC) à Betou(RCA) le 18/11/2009. Ph. Don John Bompengo

Environ cinq cents nouveaux réfugiés centrafricains sont arrivés mercredi 9 et jeudi 10 septembre dans les territoires de Zongo et Libenge, dans le Sud-Ubangi, en province de l’Equateur. D’autres se seraient réfugiés à Bili et Pandu, dans le Nord-Ubangi. Ils fuient l’insécurité persistante en République centrafricaine depuis le renversement du président Bozizé par la rébellion de la Seleka. Selon les autorités locales, l’afflux des réfugiés entraîne une rareté de vivres sur les marchés  et perturbe la circulation routière.

Le maire de Gbadolite, Egide Nyikingbo, explique que le nombre élevé de personnes a rendu la vie difficile dans sa ville.

«Nous faisons face actuellement à une rareté de produits de première nécessité sur les marchés de Gbadolite. Ce qui a entraîné une hausse vertigineuse des prix. Ajouté à cela, la rareté des produits pharmaceutiques dans les hôpitaux», a-t-il affirmé.

Trois jours plus tôt, le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) avait recensé plus de 600 nouveaux réfugiés centrafricains à Gbadolite.

D’autres, dont le nombre n’a pas été déterminé, ont afflué vers Libenge et Zongo, dans le Sud-Ubangi.

Ces réfugiés ont accusé des militaires de la Seleka d’incendier des maisons, de commettre des exécutions sommaires et de piller des villages.

Après la prise de Bangui, capitale centrafricaine, par les rebelles de la Seleka en mars dernier, au moins trente-cinq mille réfugiés centrafricains avaient été enregistrés en Equateur et en Province Orientale.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner