Nord-Kivu : le M23 maintient le couvre-feu instauré à Kiwanja et Rutshuru-centre

Le couvre-feu instauré par les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) depuis mercredi 28 août reste de rigueur dans la cité de Kiwanja, Rutshuru-centre et ses environs au Nord-Kivu. Cette situation inquiète les populations de ces villages. Elles ont affirmé, dimanche 22 septembre, que cette mesure est prise dans le but de « planifier les pillages ciblés et autres violations des droits de l’homme dans ces entités ».

Selon les habitants de ces villages, les hommes en uniforme ont systématiquement pillé quelques bétails et d’autres biens de la population la nuit de samedi dans la cité de Rubaré, non loin de Rutshuru-centre.

Dans les zones couvertes par le couvre-feu, les activités publiques et la circulation des personnes s’arrêtent à 18h00’. Au-delà de cette heure, nul n’est autorisé à se promener sauf les rebelles et leurs alliés. Toute personne arrêtée lors de ce qu’ils appellent « patrouille » est passée à tabac et est passible d’une amende forfaitaire allant jusqu’à 200 dollars américains pour être relâchée.

Mardi 3 septembre, les habitants de ces villages avaient protesté contre ce couvre-feu, indiquant qu’une semaine après son instauration, quinze personnes avaient été arrêtées à Kiwanja pour avoir violé cette consigne.

En dehors du couvre-feu, le mouvement rebelle a également restreint les mouvements des habitants des zones sous son contrôle entre Kiwanja et Kibumba. Aucun mouvement de voyageurs n’est autorisé vers Rwindi, au nord; Tongo à l’ouest ou Goma au Sud. Cette mesure a paralysé le trafic routier entre Goma et Lubero via Rutshuru.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner