Katanga : un échange de tirs entre des miliciens Maï-Maï et la police fait deux morts

Un milicien Maï-Maï manipulant son arme dans une brousse à Beni (Nord-Kivu). Ph/Droits Tiers.

 Des affrontements entre les miliciens Maï-Maï fidèles au chef Mangi Yulu et la police ont fait deux morts et un blessé mardi 1er octobre à Kyeja au Katanga. La police a indiqué qu’il y a eu un mort dans chaque camp. Les miliciens ont attaqué la police pour libérer leur chef Mangi Yulu détenu à Kamina par la police depuis le mois d’août dernier.

Selon des témoins, les assaillants sont venus de l’autre côté du Lac Kabamba. Ils l’ont traversé durant la nuit et attaqué les militaires en poste à Kyeja. Ces derniers, peu nombreux, se sont repliés pour attendre le renfort de la Police nationale congolaise en provenance de Mangi.

Un policier et un milicien ont été tués au cours des échanges des tirs qui ont suivi. Selon la police, le chef de file des miliciens a été grièvement blessé.

Une délégation du sous-commissariat de la police de Kipamba s’est rendue à Kyeja mercredi matin pour se rendre compte de la situation.

La localité de Kyeja située à 210 km au Sud-Est de la cité de Kamina s’est vidée de ses habitants qui ont fui les affrontements.

Les miliciens fidèles à Mangi Yulu n’ont pas cessé de réclamer sa libération depuis qu’il est détenu est détenu aux instances judiciaires de Kamina depuis le mois d’août dernier aprs sa reddition à la police nationale congolaise.

La société civile locale avait affirmé le 17 septembre qu’une soixantaine de miliciens Mai-Mai avaient menacé d’attaquer la cité de Kipamba dans la collectivité de Kinkondja (Katanga), si leur chef Mangi Yulu, détenu par les forces de l’ordre, n’était pas libéré.

La semaine précédente, ils avaient assiégé la localité Mangi à la recherche de leur leader. Ils avaient systématiquement fouillé tous les lieux de détention de cette localité.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner