Nord-Kivu: nouveaux pillages attribués aux rebelles du M23 à Kiwanja

Les rebelles du M23 lors de leur entrée dans la ville de Goma en novembre 2012.

Des hommes armés identifiés comme des rebelles du M23 ont attaqué, dans la nuit du dimanche 6 octobre, le Centre de santé CBCA Buturande, dans la cité de Kiwanja (Nord-Kivu). Selon des sources sur place, plusieurs effets des malades et des gardes-malades ainsi que des matelas de l’hôpital ont été emportés. Après avoir commis ce forfait, les assaillants se sont rendus au quartier Mabungo, dans la même cité, où ils auraient également pillé plusieurs habitations.

Selon des témoins, ces assaillants ont emporté plusieurs biens de valeurs (téléphone portable, argent et autres) pendant leur attaque qui a duré environ trois heures à Mabungo.

Les mêmes sources indiquent que ces rebelles ont tiré plusieurs coups de feu en l’air pour obliger la population à se terrer chez elle avant de s’attaquer à certaines maisons.

Pour sa part, le chargé de communication du M23 assure que l’attaque n’a pas été menée par des combattants de son mouvement. A l’en croire, il s’agirait des bandits armés qui se sont affrontés dans la même nuit avec des rebelles du M23.

Des combattants du M23 avaient déjà été accusés de pillages dans la même cité de Kiwanja dans la nui du vendredi 4 au samedi 5 octobre dernier.

Le 27 septembre, ils auraient également pillé le centre de santé « Mapendo » de Kiwanja à Rutshuru (Nord-Kivu), tenu par les religieuses de la congrégation «Sainte Chrétienne».

Le patron de la Monusco, Martin Kobler, avait condamné le 25 septembre dernier les attaques perpétrées par des groupes armés contre des écoles et hôpitaux au Nord-Kivu.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner