Matadi : le maire invite au respect de la loi interdisant le tapage

Ville Portuaire de Matadi. Ph Don John Bompengo

 Les tenanciers des bars et les responsables des églises, des maisons d’éditions et vente de cassettes et CD doivent respecter la réglementation interdisant les tapages diurnes et nocturnes à Matadi. Le maire de la ville, Jean-Marc Nzeyidio les y a invités lundi 7 octobre à l’issue d’une réunion tenue à la suite de nombreuses plaintes de la population. Le maire de cette ville du Bas-Congo a indiqué que l’application  de cette mesure sur le terrain relève des bourgmestres des trois communes de la ville ainsi que des commandants des commissariats des services de sécurité.

Ceux qui ne respecteront pas cette sanction seront punis sévèrement, selon la loi, a ajouté le maire de Matadi.

Les principaux concernés ont promis de respecter cette disposition réglementaire. Ils demandent également aux autorités de punir les récalcitrants sans distinction. La loi interdisant le tapage date de septembre 1925.

Elle prévoit une amende allant de 10 à 200 Francs pour celui qui se rend coupable de cette infraction. Les récidivistes sont passibles de deux mois de prison et d’une amende de 200 000 Francs congolais tout au plus.

Certains juristes jugent obsolète cette loi qui date de la période coloniale et prévoit des amendes qui ne correspondent plus, selon eux, à la situation socio-économique actuelle.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner