La RDC aux commandes du comité des chefs de la police d’Afrique centrale

Cérémonie d’échange des voeux entre le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise, le Général Charles BISENGIMANA et les policiers (Kinshasa/RDC), Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Le commissaire général de la police de la République démocratique du Congo, le général Charles Bisengimana a pris les rênes du Comité des chefs de police d’Afrique centrale (CCPAC). Il succède au chef de la police du Congo-Brazzaville, Jean-François Ndengue. La cérémonie de remise du bâton de commandement a eu lieu jeudi 10 octobre à Kinshasa, lors de la 14ème réunion du CCPAC, dont la clôture est prévue ce vendredi.

Dressant son bilan à la tête du CCPAC, le général François Ndengue a salué son action à la tête de cette structure vise à éradiquer la criminalité transfontalière.

« Nous avions travaillé de commun accord avec la RDC. La preuve, nous avions mis à leur disposition six bandits. Les crimes le plus récurrents au niveau des frontières communes : trafic de la cocaïne, des êtres humains, des ossements, sans compter des Kuluna [bandits] qui viennent aussi ici à Brazzaville. Nous avions remis à la RDC un Kuluna qui avait tué un policier à Kinshasa », a affirmé le général Ndengue.

Les Kulunas sont des jeunes marginaux équipés des machettes et autres armes blanches qui attaquent les citoyens de jour comme de nuit dans certains quartiers défavorisés de Kinshasa.

Les assises du Comité des chefs de police d’Afrique centrale se clôturent vendredi après la réunion des ministres de sécurité.

Richard Muyej, ministre congolais de sécurité en charge de la police, a salué les nombreuses opérations conjointes qui ont abouti à la récupération des véhicules volés aux frontières. Il a plaidé pour le maintien de cet élan de coopération de police à police.

A l’ouverture des travaux du XIVe sommet du CCPAC, les chefs de la police d’Afrique centrale avait proposé de renforcer la coopération entre leurs pays pour combattre la criminalité transfrontalière. Ils avaient aussi décidé de combattre le trafic et la circulation d’armes à feu, le trafic d’êtres humains et de la drogue, le terrorisme ainsi que la cybercriminalité.

Le général Charles Bisengimana estime que la RDC occupe une «position géostratégique déterminante» dans la lutte contre la criminalité en Afrique centrale.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (74)
Elections (70)
élection (63)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
Opposition (32)
ADF (32)
FCC (29)
Vclub (26)
Caf (23)
Léopards (22)
Linafoot (20)
Mazembe (19)