Pourparlers de Kampala: le M23 parle de «grandes avancées», en dépit des divergences persistantes

Munyonyo, cadre qui accueille les pourparlers entre le gouvernement et le M23 à Kampala/ Photo Innocent Olenga-Radio Okapi.

Les négociations entre le gouvernement congolais et les rebelles du M23 à Kampala connaissent “de grandes avancées” et leur dénouement pourrait être une question d’heures, a affirmé le mouvement rebelle samedi 19 octobre matin dans un communiqué. Mais la partie gouvernementale reste ferme, appelant le M23 à déposer les armes et à se convertir en parti politique. En outre, Kinshasa refuse toujours d’accorder une amnistie collective à tous les ténors du M23.

Le M23 fait état de “grandes avancées en train d’être obtenues à Kampala”, depuis la forte implication de la communauté internationale. Dans un communiqué publié ce samedi, le président de la branche politique du (M23), Bertrand Bisimwa, fait notamment référence à la présence depuis mercredi dans la capitale ougandaise de Mary Robinson, Envoyée spéciale de l’Onu pour les Grands Lacs, de son homologue des Etats-Unis, Russ Feingold, du chef de la Monusco, Martin Kobler, ainsi que des délégués de l’Union européenne et de l’Union africaine.

Pour ce chef rebelle, le M23 a fait, «de grandes concessions sur ses revendications politiques pour rendre possible la signature d’un accord de paix à Kampala dans les heures qui suivent. » Cependant, Bertrand Bisimwa n’a pas précisé la teneur de ces renoncements.

Pendant ce temps, la partie gouvernementale campe sur sa position. Pour elle, toutes les personnes auteurs des crimes contre l’humanité, violences sexuelles et de recrutement d’enfants soldats ne seront pas éligibles à l’amnistie.

Le gouvernement exige par ailleurs que le M23 dépose immédiatement les armes et que chacun de ses membres s’engage individuellement à ne plus être impliqué dans un groupe armé. Kinshasa souhaite que l’intégration dans les FARDC des rebelles qui ne sont pas repris sur la liste d’exclus se passe loin des territoires de l’Ituri, du Nord et du Sud-Kivu.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner