Equateur: la société civile exige un matériel moderne pour l’hôpital de Gemena

Gemena dans l’Equateur

La société civile de Gemena à l’Equateur a déploré, mardi 22 octobre, le manque du matériel moderne prévu pour équiper l’hôpital général de cette cité, après sa réhabilitation. Les travaux ont été effectués par l’entreprise NETCO pendant quatre ans, pour un coût global de 2,6 millions de dollars américains.

C’est la seule réalisation, selon certains habitants, de cinq chantiers du chef de l’Etat dans le Sud-Ubangi.

Ce projet d’un coût total de 2,6 millions dollars américains prévoyait d’équiper cet hôpital en matériel moderne. Mais fort est de constater que ce n’est pas le cas, a déploré Jean-Pierre Gile Ekasoni, président de l’ONG des droits de l’homme «La Voix des Sans Bouches»:

«Nous félicitons le chef de l’Etat et le gouvernement pour à ça. Quand on parle de la modernisation, il y a la réhabilitation des bâtiments et l’équipement de l’hôpital en bloc sanitaires, opératoires, en échographie, etc. Dans l’hôpital qu’on a réhabilité, nous voyons des [malades] qu’on installe à même le sol !»

Dès le début des travaux de réhabilitation de l’hôpital de Gemena, il avait été en effet annoncé à la population que cet ouvrage s’inscrivait dans le cadre du programme de la révolution de la modernité prôné par le président Joseph Kabila.

Le directeur technique de l’entreprise NETCO, Simon Lumbila, décline cette responsabilité, l’attribuant plutôt au Bureau de central de coordination des projets (BECECO), bailleur de fonds et initiateur du projet:

«C’est le BCECO  qui coordonne tout. BCECO avait lancé un deuxième appel d’offre pour recruter le fournisseur. Celui-ci a été recruté. Maintenant, on attend le matériel», a-t-il affirmé.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner