Grands Lacs : la RDC demande à ses voisins de respecter leurs engagements

Une séance de travail au Conseil de sécurité des Nations unies (photo rfi.fr)

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) invite tous les Etats signataires de l’accord-cadre d’Addis-Abeba et de la résolution 2098 à respecter leurs engagements. La position de la RDC a été exprimée lundi 21 octobre à New-York par son premier conseiller d’Ambassade auprès des Nations unies, Paul Losoko à l’occasion de la présentation de deux rapports par le secrétaire général de l’ONU sur la situation de la RDC.

Paul Losoko se plaint de la situation sécuritaire et humanitaire de la RDC qui demeure fragile et préoccupante.

« Mon pays a perdu plus de six millions d’âmes en deux décennies de guerre avec des milliers de femmes violées et violentées. La situation sécuritaire et humanitaire dans la région demeure volatile », a-t-il indiqué.

Paul Losoko reste convaincu que cette situation est due à l’insécurité causée par l’activisme des groupes armés dans la partie Est de la RDC. A en croire les rapports des experts de l’ONU et certaines ONG nationales et internationales, ces groupes armés sont soutenus par des pays voisins de la RDC dont le Rwanda et l’Ouganda. Ce que nient ces deux pays.

Afin de mettre fin à l’insécurité dans cette partie, le diplomate congolais appelle les Etats de la région [des Grands lacs] « à l’exécution de bonne foi des engagements auxquels ils ont librement souscrit ». Il leur demande entre autre, « un changement de politique, d’attitude, de comportement ».

Paul Losoko a rappelé les engagements pris par les onze pays africains signataires de l’accord-cadre du 24 février à Addis-Abeba:

« Selon l’accord-cadre, ils [les signataires] s’engagent à ne pas s’ingérer dans le affaires intérieure des autres états voisins, à ne pas tolérer ni fournir une assistance ou un soutien quelconque à des groupes armés, à respecter la souveraineté et l’intégrit territoriale des Etats voisins ».

Le diplomate congolais a souligné que le déploiement sur le terrain de la brigade d’intervention constitue « une incontestable avancée que la RDC apprécie à sa juste valeur ».

« Notre souhait est de voir tous les Etats concernés faire confiance en cette brigade dans la responsabilité qui lui a été confiée par le conseil de sécurité », a déclaré Paul Losoko.

Vous pouvez lire l’intégralité du discours de l’ambassade de la RDC auprès des Nations unies, en PDF.

Vous pouvez aussi lire l’intervention de Mary Robinson sur l’accord-cadre d’Addis-Abeba, en anglais, PDF.

L’intervention de Martin Kobler sur la situation de la Monusco, PDF.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner