Province Orientale : 2 morts dans un affrontement entre FARDC et hommes armés à Aru

Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.

Un policier et un militaire congolais ont été tués samedi dernier lors d’un échange des tirs entre un groupe d’hommes armés non identifiés et les forces armées de la RDC (FARDC) en chefferie Kakwa dans le territoire d’Aru (Province Orientale). Selon la société civile qui a livré cette information mardi 22 octobre, trois autres personnes ont été blessées lors de cet accrochage.

Parmi les blessés, on compte un militaire et deux civils. Les blessés ont été acheminés dans une structure sanitaire à Adi, ajoute la même source.

Depuis une semaine, ces bandits multiplient des exactions sur les civils, s’illustrent par des enlèvements et des cas de pillage dans cette chefferie, indique la société civile.

Samedi dernier, ces hommes armés ont attaqué les positions des FARDC au village de Parama. Un policier et un militaire ont été tués par ces hommes au cours des affrontements. Trois autres personnes ont été grièvement blessées par balles, poursuit la même source.

La société civile rapporte que ces assaillants avaient érigé une barrière depuis mercredi dernier sur l’axe routier Ingbokolo-Soudan du Sud. Ils ont détroussé, pendant trois jours, tous ceux qui passaient par cette barrière après les avoir dénudés. Ils ont emporté des produits agricoles des paysans qui se rendaient au marché de Morobu. Tous les petits commerçants en provenance du Soudan du Sud ont été aussi dépouillés de leurs marchandises.

Six personnes ont été kidnappées par ces hommes armés. La société civile indique que les victimes ont été torturées puis blessées avant d’être relâchées trois jours plus tard.

La société civile appelle les autorités à combattre efficacement ces hommes armés. Les autorités militaires et politiques n’ont pas encore réagi à cette demande.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner