Suspension des pourparlers de Kampala : la RDC regrette, les USA s’inquiètent

Munyonyo, cadre qui accueille les pourparlers entre le gouvernement et le M23 à Kampala/ Photo Innocent Olenga-Radio Okapi.

Dans un communiqué publié lundi 21 octobre à Kinshasa, le gouvernement congolais dit regretter que, contrairement au Dialogue de Sun City qui avait produit des conclusions au bout de 52 jours, les pourparlers de Kampala en sont à 10 mois de discussions. Les négociations entre la rébellion du M23 et le gouvernement congolais ont été suspendues la veille suite à une dissension au sujet de l’amnistie et de l’intégration ou non des rebelles dans les Forces armées de la RDC.

Dans le même document, le gouvernement rappelle que l’amnistie réclamée par le M23 ne peut concerner les crimes de guerre, les actes de génocide et de crime contre l’humanité, et que l’intégration des éléments de cette rébellion dans les FARDC n’est envisageable qu’au cas par cas.

Kinshasa avait en effet transmis, début octobre, une liste de 78 chefs du M23 qu’il ne veut pas réintégrer dans l’armée.

De son côté, Washington s’est dit inquiet de la suspension des négociations de Kampala.

Dans une déclaration reprise par l’Agence France presse, la porte-parole adjointe du département d’Etat américain, Marie Harf, a indiqué que les Etats-Unis étaient «inquiets que le M23 retarde volontairement le processus et ne négocie pas de bonne foi».

Les pourparlers de Kampala se tiennent dans la capitale ougandaise depuis décembre 2012.

Dans l’impasse pendant plusieurs mois, les négociations ont été relancées en septembre dernier sur exigence des chefs d’État des Grands Lacs.

Ces derniers avaient accordé 14 jours aux protagonistes pour clore les débats. Près d’un mois et demi plus tard, le gouvernement et le M23 peinent à trouver un accord malgré «les grandes avancées» saluées par les rebelles.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner