Nord-Kivu: après Kibumba, les FARDC récupèrent la localité de Kiwanja

Des militaires congolais renforcent leurs positions autour de Goma au second jour des affrontements face aux rebelles du M23 (Photo Monusco)

Après Kibumba, les Forces armées de la RDC (FARDC) ont récupéré, ce dimanche 27 octobre, la localité de Kiwanja, située à 70 km au Nord de Goma (Nord-Kivu). Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya qui livre l’information mais n’avance pas encore le bilan de ces combats.

Selon des sources sur place, les populations ont accueilli les FARDC avec joie et se préparent à des réjouissances populaires dans les heures qui suivent, après environ une année d’occupation rebelle.

La population de Kiwanja indique qu’aux dernières heures des combats, les rebelles du M23 se battaient en tenue civile avant de se retirer à 9 heures locales vers Bunagana, un poste frontalier avec l’Ouganda.

Le gouverneur du Nord-Kivu confirme la reprise de Kiwanja et indique que les forces régulières s’attèlent au ratissage du milieu afin de s’assurer qu’il ne reste pas des rebelles cachés parmi la population.

La population attend toujours la fin de l’opération de ratissage pour mieux jubiler, indiquent des sources concordantes dans la région.

Les combats entre les FARDC et le M23 ont repris le vendredi tôt dans la matinée à Kibumba. Ce sont les affrontements les plus violents depuis le mois d’août dernier. Ces combats ont lieu alors que les pourparlers de Kampala entre le gouvernement congolais et la rébellion sont, depuis une semaine, suspendus.

De son côté, le chef de bureau de la Monusco au Nord Kivu, Ray Torres, a invité les rebelles du M23 à faire preuve de la plus grande retenue et surtout à ne pas cibler les populations civiles qui fuient ces combats vers Kibumba, car tout incident de ce genre ne sera pas acceptable.

«Il est très important que le M23 sache que cette obligation pour le respect pour la vie humaine s’applique en tout temps surtout en temps de combat », a indiqué Ray Torres. Il ajoute que des camions de la Monusco sont présentement en train d’évacuer les populations proches de la ligne de front.

Vous pouvez écouter la réaction de Ray Torres à Radio Okapi.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Le M23 est actif depuis mai 2012 au Nord-Kivu. Des experts de l’ONU accusent régulièrement le Rwanda et de l’Ouganda voisins de la RDC de soutenir cette rébellion. Ce que Kigali et Kampala ont toujours démenti.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Le député Mirindi a retiré sa proposition de loi portant organisation et fonctionnement du Conseil national de suivi de l’Accord (CNSA), estimant qu’il est déjà tard de l’examiner à trois mois de la fin du délai imparti par l’accord de la Saint Sylvestre. Selon vous :

Mots-clés populaires

RDC (150)
Ceni (115)
Elections (80)
Police (50)
FARDC (48)
Monusco (39)
Kasaï (38)
CNSA (37)
Kananga (36)
élection (35)
Kinshasa (33)
Grève (27)
gouverneur (25)
Léopards (25)
Onu (23)
Beni (21)