Nord-Kivu: calme relatif à Rutshuru après quatre jours de combats entre l’armée et le M23

Des soldats congolais au Nord-Kivu le long de la frontière avec le Rwanda. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Un calme relatif règne ce lundi 28 octobre dans la soirée dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) dont plusieurs localités ont été reconquises ces derniers jours par les militaires congolais. Le porte-parole de l’armée congolaise au Nord-Kivu, le colonel Olivier Hamuli, affirme que les rebelles du M23 qui occupaient ces localités se sont retranchés vers Bunagana et  Runyonyi à la frontière entre la RDC, le Rwanda et l’Ouganda.

Il annonce également la réouverture de la route entre Goma et Rutshuru  pour le trafic des véhicules des particuliers. L’armée assure désormais la sécurité sur cet axe longtemps occupé par les combattants du M23.

Le colonel Olivier Hamuli promet que les FARDC vont bientôt attaquer les rebelles du M23 dans leur retranchement. Il invite la rébellion à se rendre à l’armée ou à la Monusco.

Par ailleurs, des scènes de liesse sont signalées dans la partie du territoire de Rutshuru où sont présents les militaires congolais. C’est notamment à Rumangabo, Katalé, Rubare, Kiwanja, Kako, Kalengera et Tchengerero.

Les FARDC et les rebelles du M23 se battent au Nord de la ville de Goma depuis le vendredi 25 octobre dernier. Ce sont les combats les plus violents entre les deux groupes depuis fin août.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner