RDC : la Regideso réhabilite ses infrastructures à Kinshasa, Matadi et Lubumbashi

Des pompes de la Regideso le 4/4/2012 à l’usine de fourniture d’eau de Kinshasa- Ngaliema, réhabilitée par la coopération Japonaise. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Régie de distribution d’eau (Regideso) a annoncé dimanche 27 octobre qu’elle a commencé la réhabilitation de ses infrastructures à Kinshasa, Lubumbashi (Katanga) et Matadi (Bas-Congo). Selon le coordonnateur de la cellule d’exécution des projets de cette entreprise, Jean-Louis Bongungu, l’objectif est d’améliorer la desserte en eau potable dans ces villes qui représentent près de 4 millions d’habitants, et qui consomment, selon lui, les deux tiers de leur production dans le pays.

Ces travaux, réalisés grâce à un appui financier de la Banque mondiale, à hauteur de 190 millions des dollars américains, ont déjà commencé à Matadi.

A Kinshasa, le remplacement des vieilles canalisations – près de 8 000 Km de tuyaux – va débuter cette semaine. Il s’agit de parachever la réhabilitation des stations de repompage.

Le coordonnateur de la cellule d’exécution des projets de la Regideso reconnaît que la production de cette entreprise n’est pas à la hauteur de la demande en eau potable dans la capitale.

Il assure néanmoins que, en canalisant cette production, elle peut couvrir au moins les sept dixièmes (7/10) des besoins dans la ville.

«Puisque nous avons déjà réhabilité les stations de repompage de Gombele, Yolo, où ça se termine, Kintambo, Météo, nous estimons qu’avec les équipements requinqués, la pression va s’améliorer au bénéfice des quartiers qui sont mal desservis ou pas du tout desservis», a-t-il expliqué.

A Lubumbashi, dans le Katanga, la Regideso a commencé, depuis une année, des travaux de forage pour renforcer sa production.

Selon Jean-Louis Bongungu, l’entreprise a déjà atteint 860 mètres cube par heure, sur son objectif de 1 100 mètres cube par heure à ajouter à la production existante.

Ces travaux devraient s’achever fin 2013. Ensuite, un autre projet en cours financé par la Banque africaine de développement (Bad), de 110 millions des dollars devrait permettre à cette entreprise d’augmenter le nombre d’abonnés mais aussi ses recettes, d’au moins 50% dans un premier temps.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Matadi : Manque d’eau potable dans plusieurs quartiers

Lubumbashi: 4 nouvelles pompes de la Regideso pour desservir en eau 2 millions d’abonnés

Bas-Congo : 9 noyades en 3 mois dans la rivière Mpozo suite au manque d’eau potable

Kasaï-Oriental : la construction du réseau d’eau potable traîne en longueur, selon la Société civile

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (68)
FARDC (60)
Beni (31)
Unpc (29)
FCC (26)
Lamuka (25)
Ceni (25)
Sécurité (24)
Ituri (24)
Djugu (23)
Kinshasa (22)
JED (21)
ADF (21)
Léopards (20)