Nord-Kivu: les activités reprennent à Rutshuru

A coté de leur maison d’habitation, les membres d’une même famille suivent le passage du cortège du gouverneur du Nord-kivu, lors de sa première visite officielle à Rutshuru après le conflit Ph John Bompengo/ Radio Okapi

La vie reprend progressivement son cours dans les cités de Kiwanja, Rutshuru-centre et leurs environs, quatre jours après le départ des rebelles du M23 qui l’occupaient depuis plus d’une année. Les autorités nouvellement établies appellent toute la population qui avait fui les combats à revenir.

Dans les cités de Kiwanja et de Rutshuru-centre,  boutiques,  magasins, bistrots et marchés ont repris leur fonctionnement habituel. Sur l’artère principale qui longe ces deux cités voisines par exemple, il s’observe une circulation intense des véhicules et motos, transportant les habitants de deux cités.

Les habitants de Kiwanja commencent même à circuler tard la nuit. Les autorités locales affirment que la sécurité est garantie par les militaires et les policiers.

Michel Magenda, chef de cité de Kiwanja, lance un appel à tous les déplacés qui avaient fui les combats, de regagner leurs habitations.

«Le calme est revenu. Nous sommes là. Nous faisons appel à toutes nos populations exilées à Goma, Bukavu, Butembo, Beni ou en Ouganda de nous rejoindre dans la cité de Kiwanja et dans la cité de Rutshuru. Nous avons la Monusco à Kiwanja, nous avons l’infanterie, le commando, la police. Je vous assure, nous sommes en sécurité », explique-t-il.

Les habitants de Kiwanja demandent au gouvernement de soutenir les FARDC et de continuer à mettre hors d’état de nuire d’autres groupes armés, encore actifs dans cette région.

Les cités de Rutshuru-centre et Kiwanja ont été reprises par les FARDC le week end dernier, après plus d’une année d’occupation par les rebelles du M23.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner