Les journalistes français Ghislaine Dupont et Claude Verlon assassinés au Mali

Ghislaine Dupont. Photo Radio France International.

De nombreux auditeurs congolais de Radio France international (Rfi) n’entendront plus la voix de Ghislaine Dupont. Cette journaliste français a été kidnappée et tuée, ce samedi 2 novembre, avec son collègue de Rfi, Claude Verlon à environ 15 km à l’Est de Kidal, sur la route qui mène à Tin-Essako (Mali). Ghislaine Dupont a formé, entre 2002 et 2003, des journalistes de Radio Okapi à Kinshasa et en provinces. Le ministère français des Affaires étrangères accuse un groupe armé d’avoir tué ces deux journalistes de Rfi.

«Les services de l’Etat français, en lien avec les autorités maliennes, mettent tout en œuvre pour que la lumière soit faite le plus rapidement possible sur les circonstances de leur décès», a indiqué le Quai d’Orsay dans son communiqué.

Selon le site de Rfi, Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été enlevés à 13 heures par quatre ravisseurs qui étaient à bord d’un véhicule pick up Toyota de couleur beige. Ces journalistes étaient devant le domicile d’Ambéry Ag Rissa, un éminent représentant du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) de Kidal, au Mali.

La même source indique qu’Ambéry Ag Rissa a entendu un bruit suspect dans la rue, des coups de crosse portés contre le véhicule de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Le représentant du MNLA de Kidal a alors entrouvert sa porte. Il a vu les ravisseurs embarquer les deux journalistes dans un véhicule 4×4 beige. Les ravisseurs l’ont menacé de leurs armes et l’ont contraint de rentrer chez lui.

C’est la dernière fois que Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été vus. Selon plusieurs sources, les ravisseurs se sont enfuis en prenant la direction de Tin-Essako, à l’Est de la ville de Kidal. Ghislaine Dupont et Claude Verlon effectuaient là leur deuxième mission dans la ville de Kidal. Ils s’y étaient déjà rendus au mois de juillet dernier pour couvrir le premier tour de l’élection présidentielle malienne.

Selon le Nouvel Observateur, les deux reporters avaient fait la demande d’une escorte militaire aux officiers de l’opération Serval, mais celle-ci leur avait été refusée, compte-tenu des risques encourus dans cette zone parmi les plus dangereuses du Mali. Malgré les conseils des militaires, les deux journalistes avaient décidé de se rendre sur place par leurs propres moyens.

Journaliste à Rfi depuis 1986, Ghislaine Dupont est décédée à l’âge de 51 ans tandis son compagnon Claude Vernon, 58 ans, travaillait à cette radio française depuis 1982.

Lire aussi sur radio Okapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (62)
FARDC (51)
Ceni (30)
Kinshasa (30)
FCC (29)
Unpc (28)
Beni (28)
Corruption (26)
UDPS (26)
Sécurité (21)
Monusco (21)
Butembo (21)
élection (19)
Police (19)
Maï-Maï (18)