Ituri: les travaux de réhabilitation de l’axe routier Bunia-Jina suspendus

Engins de l’Office des Routes, décembre 2010,Bunia, RDC

Lancés depuis deux mois par la Monusco, les travaux de réhabilitation de l’axe routier Bunia-Jina, long de 50 km, ont été suspendus depuis quelques jours. Des usagers de ce tronçon routier spéculent et s’interrogent sur l’arrêt des travaux de cette route sur laquelle passent des marchandises importées de l’Asie, du Kenya et de l’Ouganda.

«La Monusco a réhabilité la route à partir de Fataki, elle a mis des graviers et jusque-là c’est bien. On a appris que l’Office des routes réclame que la réhabilitation de ce tronçon est sous sa responsabilité», témoigne un usager de la route Bunia-Jina.

Le commissaire de district intérimaire de l’Ituri, Fataki Adroma, attribue le ralentissement des travaux à l‘Office des routes qui attendrait du gouvernement de la Province Orientale 8 500 dollars américains pour réaliser les travaux de piquetage.

Cette information est confirmée par le commandant de la brigade locale de l’Office des routes. Londoma Madrapile renvoie à son tour la balle au contingent népalais de la Monusco pour justifier l’arrêt des travaux:

«Le contingent népalais avait imposé beaucoup d’exigences notamment les relevés topographiques, les études géotechniques de la route. Nous avons intéressé la hiérarchie et c’est pourquoi on a arrêté les travaux momentanément».

Selon d’autres sources concordantes, des propriétaires fonciers des collines devant servir de carrières pour l’extraction des graviers, exigent également à la Monusco, le paiement de redevances coutumières avant d’amorcer tout travail.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner